Parmi les infections record, la France accroît la pression sur les non vaccinés

PARIS (AP) – Le gouvernement français va de l’avant dans ses efforts pour augmenter la pression sur les personnes non vaccinées pour qu’elles se fassent vacciner contre le coronavirus, car la variante omicron alimente une augmentation record des infections.

Lors d’une audition parlementaire mercredi après-midi, le ministre de la Santé défendra un plan gouvernemental visant à autoriser uniquement les personnes entièrement vaccinées à bénéficier d’un accès continu à des lieux tels que les restaurants, les cinémas, les théâtres, les musées et les salles de sport.

Le déploiement accéléré du soi-disant « laissez-passer pour les vaccins » fait partie d’une stratégie gouvernementale consistant à utiliser les vaccinations, plutôt que de nouveaux blocages, pour tenter d’atténuer l’impact de la variante omicron à propagation rapide sur les hôpitaux déjà surchargés.

La France a signalé mardi près de 180 000 nouveaux cas d’infection au COVID-19, un record, et se prépare à ce que ce nombre continue d’augmenter, avec des prévisions mettant en garde contre plus de 250 000 infections quotidiennes probables d’ici janvier.

La France a vacciné plus de 75 % de sa population et lance des injections de rappel, là encore pour lutter contre l’omicron. Mais plus de 4 millions d’adultes ne sont toujours pas vaccinés.

Le gouvernement souhaite que le laissez-passer pour le vaccin soit en place d’ici la mi-janvier. Si elle est approuvée par le Parlement, son introduction signifiera que les personnes non vaccinées ne pourront plus utiliser les résultats de tests négatifs pour accéder aux endroits où un laissez-passer de vaccin est requis.

READ  La Belgique envoie un A400M et deux C130 à Kaboul pour une mission d'évacuation

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here