Le prix Nobel de la paix a été décerné le vendredi 9 octobre au Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies. Le PAM est reconnu pour << Ses efforts pour lutter contre la faim, pour sa contribution à l'amélioration des conditions de paix dans les zones touchées par le conflit et pour avoir joué un rôle de premier plan dans les efforts visant à empêcher l'utilisation de la faim comme arme de guerre >>, a déclaré le président du comité Nobel Berit Reiss-Andersen.

Le Comité Nobel norvégien a fait valoir que la nécessité de solutions multilatérales était “Plus visible que jamais”. Le prix, qui se compose d’une médaille d’or, d’un diplôme et d’une somme de 10 millions de couronnes suédoises (près de 950000 euros) sera officiellement décerné le 10 décembre, anniversaire de la mort de son fondateur, l’industriel et philanthrope suédois Alfred Nobel. (1833-1896)

La crise du Covid-19 exige, le président du comité Nobel norvégien, Mmoi même Berit Reiss-Andersen, a révélé le nom du lauréat dans la salle de conférence de l’Institut Nobel d’Oslo, devant un très petit public.

Liberté de la presse, Greta Thunberg ou l’Organisation mondiale de la santé (OMS) étaient perçues comme d’éventuels gagnants, faute d’un grand favori. Cette année, 318 candidats étaient en lice, soit 211 particuliers et 107 organisations. Une liste gonflée mais dont la composition n’était pas connue, ce qui compliquait sérieusement les prévisions.

Le prix de l’économie sera décerné lundi, ce qui clôture traditionnellement la cérémonie.

Le monde