Le non à l’indépendance est intervenu juste avant le référendum organisé en Nouvelle-Calédonie le dimanche 4 octobre, selon les résultats provisoires communiqués par le Haut-Commissaire sur la base de l’ensemble des bureaux de vote. Le non a recueilli 53,26% des voix contre (46,74%). Au-delà de son verdict, ce scrutin est également marqué par une forte participation, ce qui représente 85,64%.

Près de 181000 électeurs de cet archipel français, colonisé en 1853, ont été appelés aux urnes pour dire s’ils le voulaient ou non “Que la Nouvelle-Calédonie acquière sa pleine souveraineté et devienne indépendante”. Un premier tour de scrutin organisé le 4 novembre 2018 dans le cadre des accords de Nouméa (1998) a vu les pro-français vous gagnez avec 56,7% des voix. L’écart entre les deux camps s’est donc considérablement réduit en deux ans, et n’est plus que de 9 965 voix, indique-t-on au ministère des Affaires étrangères. Un troisième scrutin est encore théoriquement possible d’ici 2022.

Roquebillière, samedi 3 octobre. Le pont piétonnier reliant l'ancien village et le nouveau village s'est effondré.

Deux morts et de nombreux disparus en France, deux morts en Italie et des villages isolés du reste du monde: des pluies torrentielles suivies d’inondations soudaines ont causé des dégâts impressionnants à la frontière entre les deux pays où l’aide était encore massivement déployée, dimanche 4 octobre, après passage de la tempête Alex.

Dimanche après-midi, les pompiers italiens ont annoncé que le corps d’un berger français avait été retrouvé, porté disparu dans la région du col de Tenda “Des sauveteurs locaux” dans la Roya, côté français. En fin de journée, un homme a également été retrouvé mort dans sa voiture immergée à Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes). Samedi, au lendemain des intempéries, 21 personnes portées disparues par les autorités italiennes ont été secourues du côté français des Alpes, près de Tende, dans l’arrière-pays niçois. Dans la matinée, un gendarme français porté disparu a également été retrouvé sain et sauf. “Il y a beaucoup, beaucoup de gens dont nous n’avons aucune nouvelle”, a regretté le Premier ministre, Jean Castex, à Nice après avoir visité les zones sinistrées samedi.

READ  EN DIRECT - Présidentielle américaine: le débat Harris-Pence, miroir inversé du combat Trump-Biden
Article réservé à nos membres Lire aussi Dans la vallée de la Vésubie: “Il n’a pas plu depuis trois mois et tout y est tombé d’un coup”
Un appartement à Stepanakert, la principale ville du Haut-Karabakh, après une attaque le samedi 3 octobre.

Huit jours de combats et de tensions montent au Haut-Karabakh. Le dimanche 4 octobre, de nouveaux attentats à la bombe, suivis d’explosions, ont secoué Stepanakert, la principale ville de la région indépendante, en proie à un conflit entre les séparatistes arméniens et les forces azerbaïdjanaises. Le ministère des Affaires étrangères de la république autoproclamée a dit oui “Lance-roquettes”, selon l’agence russe Interfax.

Depuis le début des hostilités, des rapports très partiels publiés font état de 247 morts: 209 soldats du Karabakh, 14 civils arméniens et 24 civils azerbaïdjanais, Bakou n’a pas fait état de ses pertes militaires. Mais le bilan pourrait être beaucoup plus lourd, car Erevan assure que 3 000 soldats azerbaïdjanais sont morts et Bakou que 2 300 soldats arméniens ont été tués. Les Azerbaïdjanais et les Arméniens, qui nient systématiquement les succès militaires de l’ennemi, s’accusent mutuellement de viser des cibles civiles.

Article réservé à nos membres Lire aussi Le Haut-Karabakh, nouveau théâtre d’intervention des mercenaires syriens à la solde d’Ankara
Une photo de la Maison Blanche montrant Donald Trump travaillant à l'hôpital Walter-Reed de la banlieue de Washington le dimanche 4 octobre.

La santé de Donald Trump, contaminée par Covid-19, continue de “Optimiser”, ses médecins ont annoncé dimanche 4 octobre, ajoutant qu’il pourrait sortir de l’hôpital lundi. Le niveau d’oxygène du président a chuté deux fois depuis l’apparition des symptômes, mais il va mieux et n’a plus de fièvre, a déclaré le Dr Sean Conley de l’hôpital militaire Walter-Reed.

Donald Trump, 74 ans, est actuellement traité avec de la dexaméthasone, un corticostéroïde utilisé pour traiter les cas graves du nouveau coronavirus, selon ses médecins. Le président des États-Unis a déménagé vendredi à l’hôpital militaire Walter-Reed, à la périphérie de Washington, il avait assuré, samedi soir, qu’il pouvait entendre “beaucoup mieux” et a promis que ce serait “Je reviendrai bientôt”. Cette nouvelle vidéo du président semblait vouloir mettre fin à toute controverse, car les déclarations alarmistes du chef de cabinet de la Maison Blanche, Mark Meadows, soulevaient des doutes sur la santé réelle du président.

READ  Yoshihide Suga a été officiellement élu Premier ministre
Article réservé à nos membres Lire aussi Présidentielle américaine: l’hospitalisation de Trump attise les questions sur la continuité de la campagne
Le designer et créateur japonais Kenzo Takada, le 9 janvier 2019, dans sa maison parisienne.

Il était reconnaissable à son visage rond, ses lunettes et sa coupe garçonne au vent, celle d’un éternel adolescent. Le créateur japonais Kenzo Takada, plus connu sous le nom de Kenzo, est décédé dimanche 4 octobre, à l’âge de 81 ans, des suites de Covid-19, a annoncé son porte-parole.

Premier créateur japonais à s’imposer à Paris, Kenzo était connu pour ses imprimés graphiques et floraux qu’il avait à nouveau déclinés dans la dernière ligne de design qu’il possédait. lancé plus tôt cette année. Dans son “Près de huit mille dessins”, le designer japonais “Je n’ai jamais cessé de célébrer la mode et l’art de vivre”a rappelé son porte-parole.

Racisme. La police de Rouen licenciée pour avoir échangé des propos racistes sur WhatsApp

Italie. Le procès de Matteo Salvini reporté, la justice convoque le Premier ministre Giuseppe Conte

Le rugby. Bernard Laporte a été réélu président de la Fédération française de rugby

Iran. La chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah obtient une “libération provisoire”

Soudan. Le gouvernement de transition et les rebelles signent un accord de paix majeur

Tennis. A Roland Garros, Sinner renverse Zverev, Nadal est toujours pressé, Halep prend la porte

Le monde