Dans la lettre, fr. Thunus a expliqué qu’il écrivait environ 1 750 religieux et religieuses, dont la plupart ont plus de 75 ans.

BRUXELLES, Belgique – Un organisme représentant des religieux et des religieuses a remis en question l’exclusion des religieux plus âgés des premiers stades des programmes de vaccination contre le coronavirus en Belgique.

Dans une lettre datée du 19 février, le Fr. Robert Thunus, président de la Conférence des religieux et religieuses de Belgique (COREB), a déclaré à Frank Vandenbroucke, ministre belge de la Santé et des Affaires sociales, que le traitement des religieux plus âgés était “totalement incohérent”.

La Belgique, un pays de 11,5 millions d’habitants limitrophe de la France, de l’Allemagne, du Luxembourg et des Pays-Bas, aurait le taux de mortalité par COVID-19 le plus élevé au monde. Plus de 771500 personnes ont été testées positives pour le coronavirus et plus de 22000 sont décédées en Belgique au 1er mars, selon le Johns Hopkins Coronavirus Resource Center.

Dans la lettre, vue par le CNA, le fr. Thunus a expliqué qu’il écrivait environ 1 750 religieux et religieuses, dont la plupart ont plus de 75 ans. Il s’est dit préoccupé par le fait qu’ils étaient traités différemment des personnes âgées vivant dans des maisons de soins infirmiers certifiées, malgré un risque similaire d’épidémie de coronavirus.

La lettre était la première signalé le 24 février de CathoBel, le site Web de l’Église catholique de Belgique, qui a constaté que les foyers pour les religieux âgés variaient selon la congrégation. Certains n’habitent que des personnes handicapées ou très âgées, tandis que d’autres incluent des résidents valides qui s’occupent des plus fragiles. Mais dans tous les cas, la vie communautaire présente un plus grand risque de contracter le COVID-19.

READ  Match: PSG / Atalanta (2-1), performances individuelles

Le site dit que le trésorier du COREB, ​​le P. Robert Huet avait soulevé la question auprès de l’Agence pour la qualité de vie (AViQ), qui supervise les questions de santé en Wallonie, l’une des trois régions de Belgique.

L’agence a dit au P. Huet que les religieux plus âgés seraient vaccinés dans le cadre de la phase de vaccination 1B, qui devrait commencer en mars et inclure des personnes de plus de 65 ans.

Dans sa lettre, le Fr. Thunus a décrit AViQ comme “sourd à nos appels”.

CathoBel a déclaré que Mathilde Vandorpe, membre du parti Humanist Democratic Center (cdH), interrogera Christie Morreale, la ministre wallonne de la Santé, à ce sujet lors d’une réunion du comité le 2 mars.

Dans sa lettre, le Fr. Thunus a noté que les médecins ont administré le vaccin antigrippal annuel aux personnes âgées résidant dans des communautés religieuses. Il a dit qu’il espérait que, de la même manière, les médecins seraient en mesure d’obtenir et d’administrer le vaccin COVID-19 aux religieuses et frères religieux, ainsi qu’à ceux qui en prennent soin.

«Ce sont des personnes à risque, tout comme les membres du personnel qui s’occupent d’eux au quotidien», écrit-il.