Santé

ECOLE – Après les espaces publics, puis les espaces ouverts, c’est maintenant au tour des écoles de devenir un lieu où le port du masque sera obligatoire. Cette nouvelle éducation annoncée jeudi soir par le ministre de l’Éducation nationale s’adressera aux collégiens et lycéens.

Masque pour tout le monde et partout. A quelques jours de la rentrée, Jean-Michel Blanquer a annoncé jeudi soir que le port du masque deviendrait “systématique«pour les élèves de plus de 11 ans, donc des collèges et lycées, dans tous les espaces confinés, même lorsque les règles de distanciation physique peuvent être respectées.

Interrogé sur France 2, le ministre de l’Education nationale a également écarté un report général de la rentrée scolaire malgré une reprise de la contamination en France.

Une règle qui pourrait être appliquée dès la quatrième année

Oui“, tous les acteurs adultes devront porter des masques à l’école, a répondu le ministre de l’Éducation nationale interrogé France 2. Une instruction qui s’appliquera également à “tous les élèves de plus de 11 ans tant qu’ils sont dans un espace clos“, at-il ajouté. Le port du masque ne sera pas imposé aux enfants car”on nous a souvent dit, par les scientifiques, que c’était assez contre-productif “, a plaidé le ministre. Cependant, il prétend être “très attentionné“à l’avis des pédiatres sur la question, en avançant une éventuelle extension ultérieure de l’obligation de porter un masque pour les élèves de CM1 et CM2”dans les temps futurs“.

READ  Les parlementaires quittent la réunion à cause de la femme voilée

Contrairement au protocole précédent, cette obligation s’appliquera donc “systématiquement“et pas seulement lorsque la distance physique ne peut pas être respectée comme auparavant. Dans les espaces extérieurs cette règle sera mise en œuvre selon”appréciation locale“.

Lire aussi

Pour se conformer à cette disposition, le ministre a indiqué que chaque membre de la “Personnel de l’éducation nationale ” aura “un masque fourni par l’établissement“Comme c’est le cas avec tous les autres fonctionnaires de l’Etat. Cependant, un tel effort ne sera pas fait pour les étudiants.”Le masque pour les élèves est une provision comme les autres, puisque vous arrivez à l’école avec votre trousse ou cahiers “, il a avancé. Avant de l’ajouter “évidemment dans les cas les plus extrêmes “ les usines seront “capable de fournir des masques aux enfants si nécessaire“, sans préciser dans quelles conditions cela pourrait se produire.

Jean-Michel Blanquer a également profité de l’occasion pour détailler la procédure en cas de découverte d’un cas de coronavirus dans un établissement, au lendemain de l’annonce lancée par les associations pédiatriques à mettre en place “stratégies claires et précises“. Dans un tel scénario,”on répète immédiatement en classe et à l’école et à partir de là on remonte la chaîne de contamination. “

Toutes les informations sur

Covid-19: la France face à la reprise de l’épidémie

Les dernières informations sur l’épidémie de Covid-19

Le ministre de l’Éducation nationale a également exclu tout report de la rentrée scolaire, qui devrait débuter le 1er septembre. Interrogé sur cette possibilité, comme demandé notamment par SNUipp, il nous assure que “le protocole élaboré en juillet garantit la protection et l’éducation pour tous“, expliquant que”aujourd’hui plus que jamais en France nous avons besoin de plus d’éducation

READ  Marseille: Renaud Muselier propose de durcir la réglementation sanitaire en fermant les plages et les parcs la nuit

Si la rentrée scolaire est ponctuelle, elle pourrait toujours être là “exceptions locales“, a confié le ministre.”Nous sommes en mesure de considérer tel ou tel problème au niveau de l’école, de l’institut ou du territoire.” De “différents modes“possible, ceux en cas de”forte circulation du virus“.”S’il y avait une plus grande circulation du coronavirus sur un territoire donné, on pourrait accentuer certaines mesures (…) avec un peu de formation à distance et une petite présence“La participation physique des étudiants est donc à nouveau la norme”.L’éducation est obligatoire», a rappelé le ministre.

Sur le même sujet

Et aussi