Rina Harun reste maman sur les questions de règlement de dettes avec la société de production française

IPOH: Datuk Seri Rina Harun a mis de côté les questions liées au règlement de sa dette envers une entreprise manufacturière française.

Le député de Titiwangsa a simplement répondu pour laisser « les autres » répondre, sans donner plus de détails.

Elle a été invitée à commenter le rapport de la Commission malaisienne de lutte contre la corruption (MACC) présenté par la vice-présidente de la jeunesse du DAP, Jenny Choy, qui a remis en question sa source de richesse pour rembourser la dette.

Choy avait déposé le rapport au siège du MACC à Perak le 18 février.

Cela est venu après que la société de production française Sarl Novision a déclaré, par l’intermédiaire de l’avocat Mark Ho, que Rina avait payé le montant non divulgué dû plus tôt le mois dernier.

Sarl Novovision a intenté une action en justice contre la ministre de la Femme, de la Famille et du Développement communautaire le 8 novembre 2018, exigeant que la dette ringgit de plus d’un million de dollars soit payée avant le 31 juillet 2019.

Il est rapporté que Rina – par le biais de ses sociétés aujourd’hui disparues Eurofine (M) Sdn Bhd, Fine Mobile Network Sdn Bhd et Fine TV Network Sdn Bhd – avait acheté plusieurs comédies et documentaires d’une valeur de millions de ringgits à la société de production basée à Paris entre 2011 et 2013.

Les entreprises ont été fermées entre décembre 2013 et août 2015.

En mai 2014, Rina et un autre administrateur de la société, Ida Rahayu Md Noor, ont conclu un accord de garantie avec Sarl Novovision selon lequel ils assumeraient personnellement et conjointement toutes les responsabilités des sociétés.

READ  Alors que Fire négocie le transfert de Frankowski, Slonina, 17 ans, fait ses débuts lors d'un match nul avec le NYCFC

En avril de l’année dernière, une décision consensuelle a été rendue entre les deux parties après que Rina n’a pas réussi à régler le montant litigieux et que Sarl Novovision lui a ensuite signifié un avis de faillite.

Par ailleurs, Rina a déclaré que son ministère avait présenté au ministère de la Santé les noms de 2 332 personnes âgées inscrites à l’aide sociale pour recevoir la vaccination Covid-19.

«Nous avons environ 8 000 noms à soumettre, mais les 2 332 premiers sont ceux qui sont sous la responsabilité du ministère du Bien-être social. La liste comprend également les personnes âgées handicapées (OKU) et nous présenterons plus de noms en conséquence », a-t-il déclaré.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here