Schneider Electric de France vendra des actifs russes à la direction locale

La blue chip française Schneider Electric vendra ses actifs russes et biélorusses à la direction locale, a annoncé mercredi l’équipementier électrique en signant une lettre d’intention avec des acheteurs désignés.

« C’est la grande majorité de ce que nous avons là-bas », a déclaré le directeur financier de la société aux journalistes lors d’un appel téléphonique, ajoutant que seuls quelques actifs non consolidés ne feraient pas partie de l’accord. En conséquence, la société a déclaré qu’elle annulerait jusqu’à 300 millions d’euros (319 millions de dollars) de valeur comptable nette et procéderait à une inversion non monétaire de la conversion de devises estimée à 120 millions d’euros.

Le groupe employait 3 500 personnes en Russie et en Biélorussie, tandis que les revenus générés par les opérations de Schneider Electric Russie représentaient 2 % des ventes, a-t-il précisé. Par ailleurs, mardi, l’agence de presse russe Interfax a annoncé que le constructeur automobile français Renault transférerait sa participation de 68 % dans le plus grand constructeur automobile russe Avtovaz à un institut scientifique russe.

Lorsqu’on lui a demandé si Schneider pouvait imaginer retourner en Russie à l’avenir, la directrice financière Hilary Maxson a déclaré qu’elle « ne l’exclurait certainement pas », mais a ajouté qu’une sortie ordonnée était la priorité à ce stade. (1 $ = 0,9398 euros)

(Cette histoire n’a pas été éditée par l’équipe de Devdiscourse et est automatiquement générée à partir d’un flux syndiqué.)

READ  Nikon arrête de fabriquer des appareils photo au Japon

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here