S’entraîner et jouer en altitude nous aidera à renforcer notre confiance en la France, déclare le skipper de l’Ulster Iain Henderson

Le skipper de l’Ulster, Iain Henderson, ne pense pas que le programme de voyage exigeant de l’équipe ces derniers temps entravera ses efforts pour renverser le champion d’Europe en titre, Toulouse, au cours des deux prochaines semaines.

La province nord ne revient à Belfast que ce matin après deux semaines passées en Afrique du Sud et, avec le match aller des huitièmes de finale de la Coupe d’Europe qui se jouera samedi après-midi en France, les hommes de Dan McFarland n’auront qu’aux alentours de 100 heures avant qu’ils soient de nouveau sur la route.

Alors que l’Ulster avait demandé que le match se déroule dans l’un des créneaux du dimanche, les préférences du diffuseur ont vu l’appel tomber dans l’oreille d’un sourd.

Henderson, cependant, pense que les conditions de test du jeu en chaleur et en altitude dans les dernières semaines resteront sur la touche jusqu’à la fin de la saison.

« Nous avons travaillé très dur au cours des deux dernières semaines », a déclaré le bloc qui a joué les 80 minutes complètes lors de la défaite de samedi contre les Bulls.

« Je sais que nous n’avons pas obtenu les résultats, et c’est frustrant, mais les gars prendront beaucoup de confiance dans les séances difficiles que nous avons eues ici, que ce soit la chaleur au Cap ou la chaleur et l’altitude à Pretoria.

« En allant à Toulouse, nous avons une semaine de travail acharné dans des conditions un peu plus tempérées certes, mais certainement un travail acharné à faire avant d’aller en France vendredi.

READ  "Exceptionnel" De Bruyne a failli revenir à son meilleur niveau : le City manager Guardiola

« On s’est plutôt bien occupé de nous pendant le voyage et on s’est bien occupé des hôtels en Afrique du Sud.

« L’entraînement que nous avons fait à Pretoria en haute altitude nous fera du bien d’aller à Toulouse et la semaine d’entraînement sous la chaleur de la semaine dernière nous sera également bénéfique. »

« Nous savons que nous avons travaillé dur au cours des quinze derniers jours et le buzz et l’excitation commenceront à monter cette semaine, comme c’est toujours le cas autour de la Coupe d’Europe. »

Le revers de samedi signifiant que l’équipe a abandonné les deux matchs de la mini-tournée, Henderson a admis qu’une mauvaise seconde mi-temps lui avait coûté contre les Bulls.

L’Ulster menait 9-3 à la mi-temps mais a marqué quatre essais et 31 points après la manche.

Alors que l’équipe de McFarland pourrait certainement pointer vers le carton jaune controversé de Kieran Treadwell en seconde période – à 15 minutes de la fin à un moment où les invités n’avaient que quatre points de retard sur le score de Luke Marshall – en fait le leur. contenait un nombre anormalement élevé d’erreurs individuelles.

« Nous avons parlé du début du match, et je pensais que nous l’avions très bien fait, et à la mi-temps, nous avons parlé de la façon dont ils seraient assez excités de sortir pour la seconde mi-temps, d’être à la maison et d’être à terre après la première mi-temps- la moitié. » a ajouté Henderson. « C’était quelque chose dont nous avons parlé, mais nous ne pouvions pas le gérer aussi bien que nous le pouvions.

READ  `` Ça vaut le coup '' - Pat Lam explique pourquoi les Bristol Bears ont signé un centre français inconnu

« Encore une fois, quelques appels d’arbitres sur lesquels nous n’avons aucun contrôle, l’altitude, lorsque les Bulls ont haussé les épaules, leur jeu s’est épuisant, tout ce genre de choses a fonctionné contre nous en seconde période. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here