SpaceX reprend les vols Starlink et étend les fusées Falcon réutilisées à leurs limites – Spaceflight Now

Une fusée SpaceX Falcon 9 se tient sur la plate-forme 40 mardi à la station des forces spatiales de Cap Canaveral. Burning Stage 1 Booster a volé dans l’espace et est revenu six fois. Crédit: Stephen Young / Now Spaceflight

SpaceX vise à reprendre le lancement par satellite de son réseau Starlink en ligne avec le lancement d’un missile Falcon 9 mercredi soir à Cap Canaveral, et le fondateur de la société Elon Musk a déclaré que SpaceX utilisera le grand nombre de missions Starlink pour continuer à repousser les limites et trouver le Booster Falcon. Réutilisation de la limite de vie.

« Il ne semble pas y avoir de limite claire à la réutilisation du vaisseau spatial », a déclaré Musk à Spaceflight Now lors d’une conférence de presse vendredi après le lancement du troisième vol habité de SpaceX vers la Station spatiale internationale.

Le lancement du vaisseau spatial Crew Dragon Endeavour de SpaceX vendredi depuis le centre spatial Kennedy de la NASA a marqué la première fois que la société envoyait des astronautes dans l’espace à bord d’un booster Falcon 9 réutilisable et d’une capsule d’équipage rénovée. Les ingénieurs de la NASA ont officiellement certifié le premier étage Falcon 9 précédemment transféré pour transporter des astronautes, après plus de 50 vols de fusée réussis de SpaceX qui ont réutilisé la fusée Falcon depuis 2017.

Musk a dit: « Vous ne voudrez peut-être pas être un capitaine de longue date dans une mission habitée, mais ce serait peut-être bien d’avoir un ou deux vols à son actif, pour que le booster vole une ou deux fois. » «S’il s’agissait d’un avion en provenance de l’usine, vous voulez que l’avion ait subi un ou deux vols d’essai avant de mettre des passagers à bord.

« Je pense que c’est probablement deux bons vols pour l’équipe de renfort, et en attendant, nous continuerons à mener la vie du Life Leader », a déclaré Musk. « Nous avons neuf vols sur l’un des renforts. Nous serons bientôt sur un dixième vol avec la mission Starlink. »

Après une brève pause dans le lancement de Starlink pour se concentrer sur la mission Crew Dragon, SpaceX se prépare à envoyer 60 satellites Internet en orbite avec un lancement tard dans la nuit mercredi depuis le panneau 40 à la station de la Force spatiale de Cap Canaveral. Le Booster de la mission de mercredi soir – numéro de queue B1060 – a volé six fois depuis juin dernier.

L’opportunité de lancement immédiat est prévue pour mercredi à 23h44 HNE (03h44 GMT jeudi). Le Falcon 9 devrait être lancé à nouveau avec le prochain lot de satellites Starlink dès la semaine prochaine à partir du Panel 39A du Kennedy Space Center.

READ  Les astronomes ont peut-être découvert une planète dans une autre galaxie pour la première fois

Avec le lancement de SpaceX mercredi, vous aurez livré 1505 satellites Starlink dans l’espace, y compris des prototypes et des engins spatiaux en panne qui ont décollé de l’orbite et ont brûlé dans l’atmosphère. Jonathan McDowell, astronome et expert en suivi des vols spatiaux, Il dit que 1374 satellites Starlink sont actuellement en orbite, Avec le lancement de 60 mercredi prochain.

La FCC a permis à SpaceX de déployer environ 12 000 satellites Starlink fonctionnant sur des fréquences en bande Ku, en bande Ka et en bande V, et à une gamme d’altitudes et de kilomètres en orbite terrestre basse. Les satellites transmettent déjà des signaux à large bande à faible latence aux utilisateurs qui se sont inscrits au test bêta de Starlink.

Les responsables de SpaceX avaient précédemment déclaré que la dernière version du Falcon 9 Booster pouvait effectuer 10 vols avec des inspections et de légers renouvellements entre les missions. Avec une refonte, les boosters Falcon 9 pourraient effectuer 100 missions, a déclaré SpaceX lorsque le nouveau design du bloc 5 a fait ses débuts en 2018.

Musk a déclaré vendredi que SpaceX prévoyait de continuer à réutiliser les boosters Falcon 9 jusqu’à ce qu’ils se cassent, et dépassera probablement 10 vols.

Musk a déclaré: « Nous avons l’intention de piloter un booster Falcon 9 jusqu’à ce que nous voyions une sorte d’échec dans les missions Starlink, évidemment, simplement parce que c’est un capitaine à vie. »

Image de fichier d’un avion Falcon 9 boosté de retour à Port Canaveral en juin 2020. Crédit: Stephen Clark / Spaceflight Now

SpaceX utilise sa flotte de boosters Falcon 9 pour lancer des missions Starlink à un rythme moyen de plus de deux fois par mois jusqu’à présent cette année. Pour certaines de ces missions, SpaceX a utilisé des premières étapes réutilisées qui ont établi de nouveaux records pour son nombre de vols.

L’avion Falcon 9 amélioré le plus encerclé actuellement dans l’inventaire SpaceX a enregistré neuf lancements et atterrissages, soit à terre, soit à bord du vaisseau sans pilote de la société, en fonction des exigences de la mission.

L’année dernière, un responsable de SpaceX a déclaré que le coût du lancement d’une fusée Falcon 9 avec des pièces réutilisées, telles que le booster et la charge utile, la structure d’antenne en forme de coque qui protège les charges utiles des satellites sensibles tout en montant dans l’atmosphère, coûte moins de 30 millions de dollars.

READ  Tous les serpents vivants ont évolué à partir de quelques survivants d'un astéroïde tueur de dinosaures

Bien que SpaceX ait démontré sa capacité à réutiliser en toute sécurité les premiers étages, les plafonds de charge utile et les pods Dragon, la fusée Falcon 9 reste un composant à usage unique. Aucun des concurrents de SpaceX dans l’industrie du lancement commercial n’a réussi à relancer un booster de classe orbitale. Certaines entreprises, telles que Blue Origin et Rocket Lab, prévoient de reprendre les boosters et de les réutiliser éventuellement.

Répétant un mantra qu’il avait constamment prononcé pendant des décennies, Musk a déclaré la semaine dernière que la réutilisation des roquettes était une « percée fondamentale pour le Saint Graal » nécessaire pour révolutionner l’accès à l’espace. Forme

« Pour vraiment faire de l’humanité une civilisation spatiale, nous devons avoir une fusée entièrement réutilisable et rapide », a déclaré Musk dans une webémission jeudi organisée par la X Prize Foundation. « Nous avons fait des progrès dans cette direction avec le Falcon 9, où le booster peut être réutilisé, et le vaisseau spatial Dragon – le dessus – est réutilisable. Mais le deuxième étage du Falcon 9 et le torse Dragon non compressé ne sont pas réutilisables.

« Je ne dirais pas que le vaisseau spatial augmenté Falcon, le vaisseau spatial aérodynamique, ne sont pas réutilisables rapidement », a déclaré Musk. « Cela demande pas mal d’efforts, beaucoup moins que la navette spatiale. »

Il a déclaré que les équipes de rénovation de SpaceX à Cap Canaveral pourraient réduire le temps entre les vols du Falcon 9 boosté à moins d’un mois.

« Mais atterrir en mer, puis devoir faire demi-tour, puis prendre un mois environ pour le préparer au lancement, je n’appellerais pas ça vite selon les normes des avions », a déclaré Musk.

Soixante satellites Starlink se préparent à être déployés depuis l’étage supérieur du missile Falcon 9 lors du lancement le mois dernier. Crédits: SpaceX

Le véhicule Starship de nouvelle génération de SpaceX est conçu pour être complètement réutilisable et rapide, ce qui se traduit par une réduction des coûts de lancement, selon Musk.

Le premier étage amélioré, connu sous le nom de Super Heavy, reviendra sur Terre quelques minutes après le lancement, similaire au profil créé par le Falcon 9. Le vaisseau spatial se propulsera en orbite terrestre, et éventuellement vers des destinations dans l’espace lointain, puis retournera dans l’atmosphère. en Fin de sa mission d’atterrissage vertical à l’aide de missiles.

READ  DESI crée la plus grande carte 3D de l'univers

L’ensemble de la pile de fusées Starship mesurera près de 120 mètres de long, avec 28 moteurs Raptor alimentés au méthane dans le premier étage et six autres moteurs Raptor dans l’étage supérieur du Starship.

La NASA a attribué à SpaceX un contrat de 2,9 milliards de dollars le 16 avril pour développer un dérivé du vaisseau spatial Starship afin d’atterrir les prochains astronautes sur la Lune dans le cadre du programme d’exploration Artemis de l’agence.

L’Orion Crew Capsule, propriété de la NASA, lancée au-dessus de la puissante fusée Space Launch System de l’Agence spatiale, transportera les astronautes entre la Terre et l’orbite lunaire, où l’équipage accostera avec le vaisseau spatial inoccupé en attente de voler à la surface de la Lune.

Dans le cadre des plans de vol de la NASA, le Starship relancera les astronautes dans l’espace pour rencontrer la capsule Orion et retourner sur Terre.

Malgré l’utilisation de moteurs transportés sur la navette spatiale retirée et réutilisable de la NASA, chaque fusée SLS de la NASA est conçue pour un seul vol. La NASA prévoit de remettre à neuf et de réutiliser les capsules de l’équipage Orion après leur chute dans la mer.

Mais la mission lunaire ne fait partie que de l’ambition de SpaceX pour le vaisseau spatial. Le missile peut lancer d’énormes groupes de petits satellites, tels que le vaisseau spatial Starlink et d’énormes télescopes spatiaux, et transporter un grand nombre de personnes dans l’espace. SpaceX dit qu’il peut transporter des charges utiles de plus de 100 tonnes métriques, 220000 livres ou une orbite terrestre basse

« Avec le Starship, nous espérons tout réutiliser », a déclaré Musk. C’est un problème difficile pour les missiles, c’est sûr. Cela nous a pris, nous avons 19 ans maintenant. Je pense que le design du Starship peut fonctionner. C’est juste une chose difficile à résoudre, et le soutien de la NASA est très apprécié à cet égard. Je pense que cela va fonctionner. Je pense que cela va fonctionner.

« Je dirais que ce n’est que récemment, même si j’estime qu’une réutilisation complète et rapide est réalisable », a déclaré Musk. « Je n’étais pas sûr depuis longtemps, mais maintenant j’en suis sûr. »

Envoyez un e-mail à l’auteur.

Suivez Stephen Clark sur Twitter: Intégrer un Tweet.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here