Mesures dans le monde associatif

Emmanuel Macron évoque ensuite l’importance qu’il y a, selon lui, à mieux réguler le monde associatif: «Plusieurs associations qui proposent des activités sportives, culturelles, artistiques, linguistiques ou autres, ou dont le but est de soutenir les plus démunis ou de fournir une aide alimentaire, mettent en œuvre en fait des stratégies qui sont présumées être de l’endoctrinement., estime le président de la République.

Trois mesures seront présentées dans le projet de loi sur ce constat: encourager ces associations à passer sous le régime de la loi de 1905, qui permet une plus grande transparence financière; l’obligation de signer pour les associations bénéficiant de subventions publiques “un contrat des valeurs de la République”, le non-respect des signataires pourrait entraîner la résiliation des paiements. La troisième mesure concernera l’extension des motifs de suppression des associations au Conseil des ministres. Limitée aujourd’hui à trois raisons (terrorisme, antisémitisme, racisme), cette décision pourrait être prise, en cas de vote par la loi, sous réserve de l’observation des “actes d’agression contre la dignité de la personne ou de pression psychologique ou physique”.

READ  PS5: précommandes toujours clôturées, livraison en 2021 redoutée, les prix sur eBay montent à 3.000 euros