Tour de France : Peter Sagan laisse parler son doigt dans le sprint final effréné

« ], » filter  » : { » nextExceptions « : » img, blockquote, div « , » nextContainsExceptions « : » img, blockquote « }} »>

Ne manquez pas un instant de Paris-Roubaix et Unbound Gravel, au Giro d’Italia, Tour de France, Vuelta a España et tout le reste lorsque vous> « , » nom « : » in-content-cta « , » tapez « : « link »}} « > join Outside +.

SONDERBERG, Danemark (VN) – Peter Sagan (TotalEnergies) n’était pas satisfait du sprint final frénétique de dimanche dans la troisième étape du Tour de France et de Wout van Aert (Jumbo-Visma).

Sagan a pointé du doigt Van Aert avec colère après avoir franchi la ligne d’arrivée quatrième de l’étape remportée par Dylan Groenewegen (BikeExchange-Jayco).

« Je ne peux pas juger, nous avons un jury pour ça », a déclaré Sagan depuis le bus de l’équipe. « Vous pouvez le voir sur l’image de la télévision. Je suis heureux d’être encore ici en un seul morceau.

« Eh bien, je ne suis pas content, mais nous avons un jury au Tour de France et ils peuvent juger, pas moi », a déclaré Sagan. « J’ai commencé mon sprint et l’écart a commencé à se réduire et je me suis retrouvé près des barrières et rien ne s’est passé. C’est ça ».

Lire aussi :

Sagan marchait sur le côté droit de la route lorsque Van Aert, Groenewegen et Jasper Philipsen ont rugi au milieu de la route.

Van Aert a lancé fort avec Groenewegen et Philipsen à sa gauche, laissant Sagan écrasé contre les barrières.

Van Aert a déclaré qu’il n’était pas au courant de l’inquiétude de Sagan.

« Non, je l’ai vu passer devant moi et je l’ai vu essayer de dire quelque chose, mais je ne pouvais pas le comprendre avec tout le bruit, je n’étais pas sûr qu’il se plaignait », a déclaré Van Aert. « Je ne sais pas jusqu’où cela s’est terminé ou ce qui s’est passé là-bas. »

READ  La Task Force répond à la lenteur de l'introduction du vaccin en Belgique

Le sprint pour la quatrième place de Sagan a été son meilleur résultat sur le Tour depuis qu’il a terminé troisième de l’étape 10 du Tour 2020.

« Tout était parfait, j’étais dans une position parfaite, tout allait bien, il manquait juste quelque chose », a déclaré Sagan. « Cela a été deux jours très mouvementés. La finale a été mouvementée, mais c’est normal dans le Tour de France ».

Voir Sagan en colère, c’est « bien », dit le manager de l’équipe

Le directeur de TotalEnergies, Jean-René Bernaudeau, a déclaré que voir Sagan si bouleversé est une « bonne chose ».

« C’est bien que Sagan ne soit pas content, quand il l’est, c’est parce qu’il a des jambes et le principal c’est qu’il les ait trouvées », a déclaré Bernaudeau à la télévision française. « Le Tour commence, il y aura d’autres occasions, c’est peut-être le meilleur sprinteur quand d’abord il y a des difficultés donc la bonne nouvelle aujourd’hui c’est qu’on trouve un très bon Sagan.

« Sagan avait les jambes pour gagner, et c’est ce qui le dérange, mais c’est comme ça », a-t-il déclaré. « Ce sont les sprinteurs, il est violent et c’est normal d’être en colère ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here