Un moustique tigre (illustration) – FRANC DE LOUANGE / SIPA

En septembre, une source de contamination avait déjà touché le quartier Parc-Impérial – Mantega – Le Piol à Nice. Cinq cas de
la dengue avait été enregistré en quelques semaines. Ce mercredi, l’Agence régionale de santé (ARS) Paca annonce que le virus circule actuellement à Saint-Laurent-du-Var.

Dans cette ville frontalière avec Nice, trois cas indigènes (à savoir que la maladie a été contractée sur le territoire national et non dans une zone contaminée) ont été détectés en un mois, précise l’organisation. le Moustique tigre, vecteur de la maladie, il est toujours là, bien que «son activité ait ralenti» à cette époque de l’année.

Des espaces de vie “sans moustiques”

Des opérations de lutte contre les moustiques sont donc menées «autour des lieux de résidence, des professionnels et autres lieux fréquentés» par des personnes infectées, également appelées Ars, sans donner plus de détails sur leur localisation.

Parallèlement, les soignants de Saint-Laurent-du-Var ont été mobilisés pour le diagnostic d’éventuels autres cas. La deuxième vague de l’épidémie de Covid-19 s’est compliquée sur cette période car les symptômes de la dengue sont similaires (forte fièvre soudaine, douleurs musculaires ou articulaires, maux de tête notamment).

READ  Accidents matériels et chutes d'arbres, dans le Cher, mis en jaune pour la veille d'orage