Twitter répond à la tentative d’Elon Musk de retarder le procès

Elon Musk peut tweeter à propos de l’accord sur Twitter mais pas « discréditer la société ou l’un de ses représentants », selon un dossier de valeurs mobilières.

Jakub Porzycki | Nurphoto | Getty Images

Elon Musk et Twitter a continué à s’entraîner lundi, la société de médias sociaux claquant le Tesla La demande du PDG pour un programme de test plus lent. Musk cherche à conclure un accord qu’il avait précédemment conclu pour acheter Twitter et le rendre privé pour 54,20 dollars par action, soit environ 44 milliards de dollars.

Musk a accusé à plusieurs reprises Twitter de mentir sur le nombre de comptes de bots et de spams sur sa plateforme. Twitter a nié les allégations et il est poursuivre en justice pour forcer Musk à conclure l’affaire.

Twitter veut être jugé dès septembre, mais Musk avait demandé au tribunal du Delaware de rejeter sa demande de procès accéléré et de viser l’année prochaine. Musk avait besoin de temps, ont déclaré ses avocats, pour mener un nombre exhaustif de conclusions selon lesquelles la société avait déformé la quantité de comptes de spam et de bots sur sa plate-forme.

Dans la déclaration de lundi, Twitter a accusé Musk d’avoir utilisé des tactiques dilatoires pour nuire à l’entreprise devant le tribunal de l’opinion publique.

« La date du procès la plus proche possible est impérative », ont écrit les avocats du cabinet. « Ce différend très public blesse Twitter chaque jour qui passe, Musk est en violation. Musk amplifie ces dégâts en utilisant la plateforme de l’entreprise comme mégaphone pour la dénigrer. »

READ  La révision fiscale mondiale gagne du terrain alors que le G20 soutient de nouveaux prélèvements

Les avocats de Twitter ont noté dans leur dossier : « Des millions d’actions Twitter sont échangées chaque jour sous un nuage de doute créé par Musk. Aucune entreprise publique de cette taille et de cette envergure n’a jamais eu à supporter ces incertitudes. »

La chancelière chargée de statuer sur l’affaire, Kathaleen St. J. McCormick, a informé lundi les parties qu’il avait le Covid. Au lieu de retarder l’audience sur le calendrier du procès, il a déclaré qu’ils tiendront une conférence téléphonique (en utilisant Zoom) le mardi 19 juillet.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here