Une inspection sans pilote s’achève en Belgique offshore – Vidéo

Le gestionnaire de réseau de transport belge (GRT) Elia a utilisé pour la première fois un véhicule de surface autonome sans pilote (USV) pour inspecter ses actifs offshore.

USV nommé Tupan, détenu et développé par la start-up brésilienne Tidewise, a inspecté les câbles sous-marins d’Elia au Modular Offshore Grid (MOG) en mer du Nord belge au début du mois.

Le véhicule de cinq mètres, accompagné d’un lidar et d’un drone, a été utilisé pour effectuer l’inspection annuelle de l’ensemble du parcours du câble afin de s’assurer qu’il n’y avait aucun problème d’enfouissement et de protection des câbles.

Le spécialiste belge des géodonnées GEOxyz a fourni un soutien logistique au projet.

Ce contenu intégré n’est visible qu’après acceptation des cookies.

« Les véhicules sans pilote, les robots, les capteurs et les drones sont de plus en plus utilisés par nos équipes dans le cadre des activités de maintenance des actifs. Ils permettent au personnel d’augmenter la fréquence des inspections en réduisant les risques, notre empreinte environnementale et la dépendance humaine au beau temps pour accéder à nos ressources », dit Elie.

Le réseau modulaire offshore regroupe les câbles d’exportation des parcs éoliens Rentel, Northwester 2 et Seamade (qui comprend les projets Seastar de 252 MW et Mermaid de 235 MW) et transporte l’énergie générée vers le continent via un système de transmission partagé.

La plate-forme de commutation est située à 40 kilomètres de la côte et est directement reliée au poste à haute tension Stevin à Zeebrugge.

Il a commencé à fonctionner en septembre 2019, lorsqu’il a été connecté au parc éolien de Rentel, et s’est achevé au début de l’été 2020 lorsqu’il a été connecté à Seastar.

Suivez offshoreWIND.biz sur :

READ  Le ministre de la Justice du Québec en France demande des améliorations au système judiciaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here