Axios

Un «geste notable»: le chef de la police de Minneapolis devrait témoigner contre Derek Chauvin

Le chef de la police de Minneapolis, Medaria Arradondo, devrait prendre position dès aujourd’hui, alors que le témoignage dans le procès de Derek Chauvin se poursuit pendant une deuxième semaine. Pourquoi c’est important: Le plus haut flic de la ville dira aux jurés que “la conduite de Chauvin était incompatible” avec la formation et les politiques du MPD, selon la déclaration liminaire du procureur spécial Jerry Blackwell. Restez informé des dernières tendances du marché et des informations économiques avec Axios Markets. Inscrivez-vous gratuitement “Ne mâchez pas vos mots. C’est très clair. Ce sera très fort, que c’était trop de force.” Flashback: Arradondo, qui a licencié les quatre officiers impliqués dans le meurtre de George Floyd l’été dernier, avait précédemment qualifié les actions de Chauvin de «meurtre». “La mort tragique de M. George Floyd n’était pas due à un manque de formation – la formation était là. C’était un meurtre – ce n’était pas un manque de formation.” Entre les lignes: il est rare qu’un patron témoigne contre un officier, note The Guardian. Un expert a qualifié la décision de «mouvement assez remarquable». À noter: Arradondo a également témoigné lors du procès de 2019 contre l’ancien officier Mohamed Noor. Il était chef adjoint lorsque Noor a tiré et tué l’appelant du 911 Justine Ruszczyk dans le sud de Minneapolis. Le moment choisi: le juge Peter Cahill a déclaré au journaliste du tribunal qu’Arradondo témoignerait probablement aujourd’hui, mais cela pourrait changer. Un porte-parole du MPD nous a dit que le patron est en attente en raison du “rythme fluctuant du procès”. Cette histoire est apparue pour la première fois dans la newsletter Axios Twin Cities, conçue pour aider les lecteurs à devenir plus intelligents et plus rapides sur les nouvelles les plus importantes qui se déroulent dans leur arrière-cour. Inscrivez-vous ici Plus sur Axios: Inscrivez-vous pour recevoir les dernières tendances du marché avec Axios Markets. Abonnez-vous gratuitement

READ  Le gouvernement américain signale une activité suspecte sur ses réseaux