Dans sa bataille pour prendre le contrôle de son rival historique Suez, Veolia a relancé, mercredi 30 septembre, l’amélioration de l’offre faite à Engie de racheter la quasi-totalité des actions (29,9% sur 32%) que le groupe d l’énergie possède en nle 2 mondial pour l’eau et les déchets. Il propose désormais 18 euros par action Suez, au lieu des 15,50 euros annoncés le 30 août, qui valorisaient le bloc Engie à 3,4 milliards d’euros et Suez à 11,2 milliards (contre 9,7 milliards selon le prix d’origine). Les actions de Suez ont gagné 7% à la Bourse de Paris en début de séance mercredi.

Article réservé à nos membres Lire aussi Frérot, Camus, Varin, Déau, Clamadieu et Le Maire: les protagonistes de l’offensive Veolia sur Suez

Mais le PDG de Veolia, Antoine Frérot, est allé plus loin pour faire son offre “Amical”, tandis que les dirigeants de Suez le jugent “Hostile” dès le premier jour, et aussi “Aberrant” pour leurs affaires. Il va répondre “Préoccupations” gouvernement, ce qui exige une ouverture au dialogue des deux côtés. «Nous nous donnons le temps de nous rapprocher les uns des autres»Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, a répété mercredi matin sur la chaîne LCI. L’Etat est un acteur clé, puisqu’il détient 23,6% du capital d’Engie. La veille, il avait prévenu: «L’Etat ne cédera à aucune pression. “

Un ensemble de conditions exprimées

Pour obtenir une offre amicale, “Veolia propose à Suez de s’octroyer un délai de six mois expirant le 31 mars 2021, pendant lequel les parties feront de leur mieux pour trouver la base commune d’un accord relatif à la mise en œuvre du projet porté par Veolia”explique-t-il dans un communiqué de presse. Cependant, Veolia pose une condition expresse: celle de son rival “Désactiver immédiatement” a annoncé le 23 septembre la fondation de droit néerlandais qui lui permet de rendre ses activités d’eau en France non transférables – en l’occurrence au fonds Meridiam -.

READ  L'Etat oblige Bouygues Telecom à retirer 3000 antennes Huawei dans les zones très denses
Article réservé à nos membres Lire aussi Qui est Meridiam, l’alliée de Veolia dans la bataille de Suez?

Sur le papier, Veolia affirme avoir suspendu son OPA sur un “Recommandation favorable du conseil d’administration de Suez”. Il est peu probable que cette période de six mois présentée comme “Un engagement important” par M. Frérot, c’est assez. Au moins maintenant. Le patron de Veolia en a fait la proposition mardi soir, lors d’une rencontre avec le président-directeur général de Suez, la première depuis l’annonce de l’opération. Mais Philippe Varin et Bertrand Camus ont répondu en demandant un préalable: le report de l’offre au-delà de la date du 30 septembre fixée par Veolia, qui a refusé cette condition. Suez maintiendra donc sa fondation basée aux Pays-Bas.

Vous avez 46.42% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.