Autriche Covid : mandat vaccin annoncé au niveau national, réinitialisation du blocus

Schallenberg a déclaré que son gouvernement chercherait à imposer une exigence nationale en matière de vaccins à partir du 1er février. Environ 65% de la population autrichienne est entièrement vacciné contre le Covid-19, l’un des taux les plus bas de l’Union européenne, où les cas se multiplient.

Le blocus national – le premier en Europe cet automne – commence lundi et durera au moins 10 jours et pourrait être prolongé de 10 jours supplémentaires, a déclaré Schallenberg aux journalistes lors d’une conférence de presse à Vienne.

Cette décision intervient quelques jours seulement après que l’Autriche a pris la mesure sans précédent en Europe d’imposer des mesures de verrouillage pour tous les 12 ans et plus qui sont pas complètement vacciné contre le Covid-19.

En vertu de ces mesures, qui sont entrées en vigueur le 15 novembre, les personnes non vaccinées ont reçu l’ordre de rester chez elles, sauf pour quelques raisons limitées, les règles étant contrôlées par des agents qui surveillent les personnes qui les entourent.

Le ministre autrichien de la Santé, Wolfgang Mückstein, a déclaré vendredi que les écoles et les jardins d’enfants resteraient ouverts pendant le prochain verrouillage national.

Mais Schallenberg a déclaré qu’il était possible pour les parents de retirer leurs enfants de l’école s’ils le souhaitaient. « C’est toujours un défi, pour n’importe quelle famille », a-t-il déclaré. Lors du premier confinement autrichien, les écoles et les jardins d’enfants ont été fermés.

Mückstein a également exhorté à porter des masques FFP2 dans tous les espaces clos et a déclaré que les employés pouvaient demander la possibilité de travailler à domicile dans la mesure du possible.

READ  Recongeler possible pour certains du jour au lendemain ; Froid faible devant - WHIO TV 7 et WHIO Radio

Une fois le blocus national levé, les mesures de blocus resteront en place pour les Autrichiens non vaccinés, a déclaré Mückstein, ajoutant que tout devait être fait pour éviter une « cinquième vague » était nécessaire.

L’Allemagne voisine a également annoncé jeudi son intention d’introduire des restrictions ciblées de Covid-19 sur les non vaccinés pour faire face à des niveaux record d’infections au cours de sa quatrième vague de pandémie.

La chancelière sortante Angela Merkel a qualifié la situation du pays de Covid-19 de « dramatique » et « très préoccupante » lors d’une conférence de presse jeudi, à l’issue d’une réunion avec 16 dirigeants de l’Etat fédéral allemand sur des mesures plus sévères contre le Covid 19.

Merkel a averti que les lits de soins intensifs se remplissaient trop rapidement, ajoutant que « le temps est venu d’agir ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here