Belgique, Inde et États-Unis – Alertes rouges et co-conseil transfrontalier INTERPOL | La loi d’Estlund, PA

Les demandes de suppression de notice rouge sont souvent renforcées par des efforts de collaboration entre l’avocat qui prépare la demande de suppression et l’avocat représentant ou représentant le client dans le pays où la notification a été émise.

Un cas récent d’un client met en évidence l’avantage de la collaboration internationale d’avocats lorsqu’un client est confronté à une notice rouge d’INTERPOL. Nous avons pu retirer la notice rouge d’un client pour une affaire qui a été déposée en Belgique après avoir fait l’objet d’une enquête principalement en Inde. Notre succès est en partie dû au fait que notre client a accepté d’adopter une approche globale de son cas et d’engager un conseiller juridique local en Belgique ; l’avocat belge de notre client, Hans Van de Wal, a soutenu les éléments de notre dossier qui nécessitaient une connaissance approfondie du droit pénal belge du point de vue d’un avocat local expérimenté.

Lors de l’examen du cas d’une notice rouge, sous réserve de déterminer s’il existe une demande possible de suppression de la notice rouge, plusieurs aspects de la procédure pénale sous-jacente doivent être pris en compte, y compris les questions de droit interne, telles que :

  • Des lois ont-elles été violées dans le pays où l’affaire pénale sous-jacente a été déposée ?
  • Si oui, quelles preuves y a-t-il de telles violations ?
  • Les moyens les plus efficaces de prouver de telles violations incluent-ils le témoignage d’un expert, le témoignage d’un avocat interne, la présentation d’articles de droit interne ou une combinaison de ces formes de preuves, ainsi que des preuves présentées au tribunal ?
READ  Le but tardif de la Belgique élimine l'Angleterre de l'EuroHockey féminin

Même dans les cas où le client a été reconnu coupable par un tribunal national, l’avocat de ce pays peut contribuer à fournir des preuves de violations de la procédure régulière et des dispositions juridiques substantielles du pays d’origine, et ces preuves peuvent constituer une base pour retirer le Red Avis.

Lorsque les avocats utilisent leurs forces et leurs domaines d’expertise pour contester une notice rouge, le client bénéficie d’une approche globale et globale, augmentant ainsi les chances de succès avec le CCF.

Comme toujours, les idées et commentaires sont les bienvenus.

[View source.]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here