Claire Denis dit parler d’un service de confinement « Fire » intimiste – Berlin – Date limite

Le dernier film de la réalisatrice française Claire Denis, Feu (ou Les deux côtés de la lame), présenté ce soir au Festival international du film de Berlin.

Avant la projection, Denis, son producteur Olivier Delbosc et leur casting, le couple d’acteurs royaux français Juliette Binoche et Vincent Lindon, co-vedettes pour la première fois dans un film, ont évoqué le processus de réalisation pendant le blocage du Covid en France .

« La seule façon de communiquer pendant quelques mois était par téléphone », a déclaré Delbosc à propos du processus de développement, qui impliquait Denis écrivant le scénario avec Christine Angot. « Nous ne nous sommes rencontrés visuellement que lorsque nous avons eu la première version du script. »

Le film a été à la fois développé et tourné au cours de plusieurs étapes du verrouillage en France, mais Denis a déclaré que le processus inhabituel avait en fait contribué à la rapprocher, elle et son casting, en faisant d’eux une famille de réalisateurs.

« Il y avait une confiance. On pouvait aller très loin sans avoir peur. Ce n’était possible que parce que Juliette et Vincent étaient comme des battants, et moi et Eric Gautier [cinematographer] ils ont couru après eux, il y a eu une prise, deux prises, plus jamais. Nous allions très loin. Nous étions épuisés, implacables », a commenté Denis.

« Je pense que nous avons été assez courageux pour faire ce film. C’est un film très compliqué, ce n’était facile pour aucun d’entre nous. Cela nous a transformés, cela nous a secoués, nous ne sommes pas restés les mêmes. Le résultat est le film que vous voyez », a ajouté Binoche.

READ  "Emily in Paris" joue la deuxième saison de Love Interest

Il a également décrit le réalisateur Les deux côtés de la lame – qui est la traduction anglaise du titre français du film (Avec amour et acharnement) et vient d’une chanson du même nom de Tindersticks qui apparaît dans le film – comme le « vrai titre » de l’image car il « décrit le film ». Malgré cela, le film semble prêt à être commercialisé comme Feu dans les territoires anglophones.

Denis a refusé d’être attiré par le fait que sa prochaine photo, Les étoiles à midi, avec Margaret Qualley et Joe Alwyn, pourrait être prêt à temps pour le Festival de Cannes de cette année en mai. Le réalisateur a déclaré que le processus de montage venait de commencer, décrivant le processus de réalisation du film comme « un terrain dangereux » et « fragile ».

Produit Delbosc Feu à travers sa bannière Curiosa Films. Wild Bunch International et Anton s’occupent des ventes, IFC Films a échangé les droits aux États-Unis avant le festival.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here