Comment le design rococo français a façonné certains des films les plus appréciés de Disney, de « Cendrillon » à « La Belle au bois dormant »

Dans le film d’animation de 1991 La belle et la bête, une jeune femme, Belle, danse et chante à l’intérieur d’un château magique où des objets inanimés prennent vie. Le casting de personnages comprend un candélabre à l’accent français et une couette séduisante; une théière matrone et son fils une tasse de thé ; une horloge à pendule ; et une armoire bruyante.

Celles-ci peuvent sembler être l’imagination des animateurs, mais en réalité leur genèse découle directement du rococo français, le style décoratif et indulgent du XVIIIe siècle qui cherchait à apporter de la légèreté et de la vivacité au sérieux sombre du baroque.

Les désirs parallèles des artisans rococo du XVIIIe siècle et des animateurs Disney du XXe siècle – inspirer, ravir et émerveiller leur public – sont au cœur de l’exposition « Inspire Walt Disney : Animation Arts Décoratifs Français», Maintenant exposé au Metropolitan Museum of Art.

Au total, des dizaines d’objets d’art rococo du Met Treasury sont exposés aux côtés de 150 œuvres d’art originales de Disney Studio issues de trois films d’animation : Cendrillon (1950), Belle au bois dormant (1959), et La belle et la bête (1991).

Bien que le terme « Disneyfication » ait tendance à être utilisé de manière négative, Max Hollein, le directeur du musée, écrit que Walt Disney a exercé une influence comme peu d’autres.

« Il est difficile de penser à un autre Américain qui a eu un impact aussi large et durable sur les arts visuels », écrit-il.

Ci-dessous, les images de l’exposition.

Eyvind Earle, Belle au bois dormant (1959). Bibliothèque de recherche sur l’animation Walt Disney. © Disney.

Anonyme, Portrait de Maddalena Gonzales (1580).  Schloss Ambras, Kunsthistoriches Museum, Vienne © KHM-Museumsverband.

Anonyme, Portrait de Maddalena Gonzales (1580). Château d’Ambras, Kunsthistoriches Museum, Vienne © KHM-Museumsverband.

Mary Blair, Cendrillon (1950).  Bibliothèque de recherche Walt Disney © Disney Animation.

Marie Blair, Cendrillon (1950). Bibliothèque de recherche Walt Disney © Disney Animation.

Manifattura di Meissen, Johann Joachim Kändler, <i>Faustine Bordoni et Fox</i> (vers 1743).  Avec l’aimable autorisation du Met. « Width = » 1024 « height = » 761 « srcset = » https://news.artnet.com/app/news-upload/2021/12/21_Faustina-Bordoni-and-Fox_Met-1024×761. jpg 1024w, https://news.artnet.com/app/news-upload/2021/12/21_Faustina-Bordoni-and-Fox_Met-300×223.jpg 300w, https://news.artnet.com/app/news- upload / 2021/12/21_Faustina-Bordoni-and-Fox_Met-50×37.jpg 50w « tailles = » (max-width: 1024px) 100vw, 1024px « /></p>
<p class=Manufacture de Meissen, Johann Joachim KÄNDER, Faustine Bordoni et Fox (vers 1743). Avec l’aimable autorisation du Met.

Frank Armitage, <i> Château de la Belle au Bois Dormant, Disneyland Paris, </i> (1988).  Walt Disney Imagineering © Disney Collection « width = » 1024 « height = » 477 « srcset = » https://news.artnet.com/app/news-upload/2021/12/2_Disneyland-Paris-1024×477.jpg 1024w, https : //news.artnet.com/app/news-upload/2021/12/2_Disneyland-Paris-300×140.jpg 300w, https://news.artnet.com/app/news-upload/2021/12/2_Disneyland- Paris-50×23.jpg 50w « tailles = » (largeur max : 1024px) 100vw, 1024px « /></p><div class=

Franco Armitage, Château de la Belle au Bois Dormant, Disneyland Paris, (1988). Collection Walt Disney Imagineering
© Disney

Walt Disney Studios, <i>les vautours</i> (vers 1937).  Avec l’aimable autorisation du Met. « Width = » 904 « height = » 1024 « srcset = » https://news.artnet.com/app/news-upload/2021/12/17_The-Vultures_Met-904×1024.jpg 904w, https : //news.artnet.com/app/news-upload/2021/12/17_The-Vultures_Met-265×300.jpg 265w, https://news.artnet.com/app/news-upload/2021/12/17_The- Vultures_Met -44×50.jpg 44w « tailles = » (largeur max : 904px) 100vw, 904px « /></p>
<p class=Walt Disney Studios, les vautours (vers 1937). Avec l’aimable autorisation du Met.

vue d'installation, "Inspire Walt Disney : Animation d'arts décoratifs français au Metropolitan Museum of Art." Photo : Paul Lachenauer, avec l'aimable autorisation du Met.  © Disney

Vue de l’installation « Inspiring Walt Disney : The Animation of French Decorative Arts at The Metropolitan Museum of Art ». Photo : Paul Lachenauer, avec l’aimable autorisation du Met. © Disney

vue d'installation, "Inspire Walt Disney : Animation d'arts décoratifs français au Metropolitan Museum of Art." Photo : Paul Lachenauer, avec l'aimable autorisation du Met.  © Disney

Vue de l’installation « Inspiring Walt Disney : The Animation of French Decorative Arts at The Metropolitan Museum of Art ». Photo : Paul Lachenauer, avec l’aimable autorisation du Met. © Disney

vue d'installation, "Inspire Walt Disney : Animation d'arts décoratifs français au Metropolitan Museum of Art." Photo : Paul Lachenauer, avec l'aimable autorisation du Met.  © Disney

Vue de l’installation « Inspiring Walt Disney : The Animation of French Decorative Arts at The Metropolitan Museum of Art ». Photo : Paul Lachenauer, avec l’aimable autorisation du Met. © Disney

vue d'installation, "Inspire Walt Disney : Animation d'arts décoratifs français au Metropolitan Museum of Art." Photo : Paul Lachenauer, avec l'aimable autorisation du Met.  © Disney

Vue de l’installation « Inspiring Walt Disney : The Animation of French Decorative Arts at The Metropolitan Museum of Art ». Photo : Paul Lachenauer, avec l’aimable autorisation du Met. © Disney

Suivre Actualités Artnet sur Facebook:


Voulez-vous suivre le monde de l’art? Inscrivez-vous à notre newsletter pour obtenir les dernières nouvelles, des interviews perspicaces et des critiques incisives qui maintiennent la conversation.

READ  Pressoir : 6 vins à dépenser pour la fête des pères

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here