Le porte-parole du gouvernement, invité ce mercredi soir par BFM Story, est revenu sur l’institution potentielle d’un couvre-feu à 18h00 dans les départements les plus touchés par l’épidémie depuis le 2 janvier.

Rien n’est enregistré, y compris le nombre de départements concernés. Gabriel Attal est revenu à BFMTV ce mercredi soir avec l’annonce d’Olivier Véran d’une éventuelle prolongation du couvre-feu de 18 heures dans plusieurs départements à partir du 2 janvier.

Interrogé sur le nombre de communautés touchées, le porte-parole du gouvernement n’exclut pas que de nouveaux départements puissent rejoindre cette liste qui en compte actuellement une vingtaine. La mesure, qui pourrait être confirmée le 1er janvier, est soumise à la consultation des élus.

“Nous observons l’évolution de la situation après les vacances […] cela peut évidemment changer. Regardons ces deux indicateurs: le taux d’incidence en général et celui chez les personnes âgées », a expliqué Gabriel Attal sur notre antenne.

La liste des départements où il y a une prolongation du couvre-feu à partir de 18h00 © BFMTV

Pas de recentrage localisé “dans cette phase”

Cependant, le porte-parole a rappelé que cette mesure sanitaire n’était pas applicable à ce stade: “nous prenons quelques jours pour voir comment la situation se stabilise”.

Gabriel Attal précise enfin que le confinement localisé est une piste exclue «à ce stade» par l’exécutif.

«Aujourd’hui, la circulation du virus ne justifie pas l’utilisation d’un confinement localisé […] certains élus le soutiennent, mais l’opinion publique estime qu’un couvre-feu anticipé à 18 heures est déjà difficile », a déclaré Gabriel Attal.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV