La Belgique devrait interdire la vente de boissons énergisantes aux enfants de moins de 16 ans, selon CD&V

La vente de boissons énergisantes aux jeunes doit être restreinte en Belgique, estime la députée fédérale du Parti chrétien-démocrate CD&V Nawal Farih.

Farih a dévoilé un projet de loi introduisant une limite d’âge de 16 ans pour l’achat de boissons énergisantes, limitant la vente de boissons énergisantes via des distributeurs automatiques à proximité des centres sportifs et des écoles, et plaçant un avertissement sanitaire sur les emballages des boissons énergisantes.

De plus, il demande une restriction de la publicité des boissons énergisantes pour les jeunes.

Les recherches montrent que six jeunes sur dix âgés de 11 à 19 ans en Belgique consomment des boissons énergisantes, et qu’un sur sept en consomme au moins une par jour, explique Farih.

« Ce sont des chiffres alarmants, surtout quand on voit que même des enfants de moins de dix ans entrent en contact avec ces boissons », a-t-il déclaré, soulignant les effets secondaires dangereux d’une consommation (excessive) de boissons énergisantes.

« La dose élevée de caféine peut entraîner de l’insomnie, des maux de tête et des troubles du rythme cardiaque, et chez les jeunes et les enfants même des troubles neurologiques tels que l’épilepsie », a déclaré Farih. « Et même les concentrations élevées de sucre ne conviennent pas à un mode de vie sain. »

De plus, mélanger des boissons énergisantes avec de l’alcool est également une tendance dangereuse. « Cette combinaison entraînerait une augmentation de la consommation d’alcool, ce qui à son tour entraînerait un risque accru de divers types de cancer. »

READ  La Belgique étend l'utilisation des masques faciaux et impose le travail à domicile avec la montée du COVID-19

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here