La France a dépensé 26 milliards d’euros en 2020 pour sauver son industrie touristique lésée

L’aide au tourisme en France a coûté 26 milliards d’euros depuis le début de la crise Covid-19. Le secrétaire d’État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne a dévoilé le chiffre lors d’une récente interview sur BFMTV.

Le pays vit actuellement son troisième bloc alors que le gouvernement parie que sacrifier les vacances de Pâques peut sauver la période des vacances d’été. Ce verrouillage touche lentement à sa fin alors que le gouvernement élabore des plans pour permettre potentiellement aux bars et aux restaurants d’ouvrir en mai.

«Je tiens à rendre hommage aux professionnels du tourisme pour leur grande responsabilité et leur résilience», a ajouté Lemoyne sur Twitter.

«Les vacances de printemps ne seront pas des vacances comme les autres: nous continuerons ces appareils car c’est la condition pour retenir les talents, maintenir les compétences et pouvoir rebondir le moment venu», a-t-il déclaré à BFMTV.

Reste à savoir si ce bloc de 4 semaines était suffisant pour endiguer la propagation rapide des variantes de Covid. Mais le gouvernement est impatient d’aider sa grande industrie touristique à se remettre sur pied.

Le compte de la dévastation subie au cours de l’année dernière a certainement été grave.

Ces 26 milliards d’euros de soutien comprenaient 11 milliards d’euros de prêts garantis, 6 milliards d’euros de fonds de solidarité et 6 milliards d’euros pour les travailleurs contraints au chômage temporaire.

READ  La Belgique envisage de sortir du blocus, le pic français des soins intensifs: bulletin COVID-19

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here