La serveuse est licenciée après qu’un groupe de bons samaritains lui ait laissé un pourboire de 4 400 $

Une serveuse qui a reçu un pourboire de 4 400 $ d’un groupe de bons samaritains à partager entre elle et un autre serveur a été licenciée de son travail après que le directeur du restaurant l’a forcée à débourser la majeure partie de l’argent.

Grant Wise, qui possède une société immobilière locale, a organisé le « 100 $ Dinner Club » pour dîner au restaurant Ovens and Tap à Bentonville, Arkansas, au début du mois, chaque membre versant un pourboire de 100 $.

sage a dit KNWA a appelé le restaurant avant de partir pour confirmer que ses serveurs ne partageaient pas les pourboires, et lorsqu’elle a présenté à l’une des serveuses, Ryan Brandt, un chèque de 4 400 $ à partager entre elle et une autre serveuse au service du groupe, elle est restée en larmes.

Mais peu de temps après, a déclaré Brandt, les gérants du restaurant lui ont dit qu’elle devrait partager le pourboire avec tous ses collègues, ce qu’elle a dit qu’ils n’avaient pas demandé pendant les trois ans et demi où elle y travaillait.

« On m’a dit que je donnerais mon argent à mon chef d’équipe et que je ramènerais 20% à la maison », a déclaré Brandt à FOX 59, notant qu’on ne lui avait jamais demandé de diviser son pourboire auparavant en trois ans et demi.

Brandt, qui a étudié l’espagnol à l’Université de l’Arkansas, a déclaré qu’elle était « dévastée » d’avoir à débourser le gros pourboire alors qu’elle prévoyait d’utiliser l’argent pour l’aider à rembourser ses prêts étudiants.

Quelques jours plus tard, Wise a découvert que Brandt avait été licencié pour « violation » des règles du restaurant en informant Wise de sa politique de pourboire.

Grant Wise, à gauche, propriétaire d’une société immobilière locale, a organisé le « $ 100 Dinner Club » pour dîner au Evening and Tap, chaque membre versant un pourboire de 100 $.

Brandt, c'est vrai, a déclaré qu'elle prévoyait d'utiliser l'argent pour rembourser ses prêts étudiants, mais la direction du restaurant lui a dit qu'elle devait le partager avec tous les employés - quelque chose qu'on ne lui avait jamais demandé de faire auparavant.

Brandt, c’est vrai, a déclaré qu’elle prévoyait d’utiliser l’argent pour rembourser ses prêts étudiants, mais la direction du restaurant lui a dit qu’elle devait le partager avec tous les employés – quelque chose qu’on ne lui avait jamais demandé de faire auparavant.

Wise avait eu l’idée du « 100 $ Dinner Club » pendant la pandémie, racontant 5 nouvelles qui connaissait de nombreux serveurs qui se battaient contre des arrestations liées au COVID.

Il avait organisé une conférence sur l’immobilier en Arkansas et orchestré l’événement au Even and Tap pour payer l’acompte.

« Nous savions que les serveurs avaient été très durement touchés par COVID et c’était quelque chose qui [a friend] il était venu pour aider à redonner « , a-t-il déclaré à 5 News, notant qu’il avait choisi le four et le robinet parce que c’était l’un de ses restaurants préférés et de celui de sa femme.

Il a déclaré avoir appelé le restaurant à l’avance pour confirmer que le restaurant n’avait pas de politique de pourboire ou de partage des pourboires, et lorsqu’un employé du restaurant a confirmé qu’il n’avait pas une telle politique, Wise et sa femme ont poursuivi leur plan. .

Ils ont ensuite donné à Brandt, au début de la trentaine, le gros pourboire, la laissant en larmes – un moment qui a été publié sur Instagram le 2 décembre.

« Je suis désolé d’interrompre le dîner de tout le monde, cela ne prendra que 60 secondes », commence Wise dans la vidéo.

«Nous avons une table pleine de gens absolument formidables de tout le pays qui ont voyagé ici, et ce soir, nous organisons un dîner-club à 100 $», dit-il en enroulant son bras autour de Brandt et en pointant au loin.

READ  EDF condamne à nouveau son concurrent Engie

« Tout le monde à cette table a contribué ou donné un pourboire de 100 $ pour vous et l’autre serveuse qui a malheureusement dû rentrer à la maison parce qu’elle ne se sentait pas bien.

« Et puis nous l’avons posté sur nos réseaux sociaux, puis nous avons reçu un peu plus d’argent envoyé, nous vous donnons donc un pourboire de 4 400 $ à partager avec l’autre fille qui s’est occupée de nous. .  »

Wise a déclaré qu'il avait choisi Oven and Tap à Bentonville, Arkansas (photo) parce que c'était l'un de ses restaurants locaux préférés et de celui de sa femme.

Wise a déclaré qu’il avait choisi Oven and Tap à Bentonville, Arkansas (photo) parce que c’était l’un de ses restaurants locaux préférés et de celui de sa femme.

Brandt était visiblement en larmes après l’annonce, mais bientôt, a déclaré Wise, elle a découvert que les gérants du restaurant lui avaient demandé de partager le pourboire.

Wise a déclaré qu’il avait essayé de contacter le propriétaire pour « s’assurer que tout allait bien se passer, mais il n’a pas pu se connecter avec elle en dehors de certains SMS qui ont finalement cessé ».

Ensuite, il est retourné chez Oven and Tap pour récupérer son argent et le livrer directement à Brandt, à l’extérieur du restaurant, a-t-il déclaré.

Mais le 7 décembre, Wise a posté sur les réseaux sociaux, elle a découvert que Brandt avait été licenciée de son travail.

« Je suis tellement attristé d’apprendre que la fille à qui nous avons donné un pourboire l’autre soir à notre dîner-club à 100 $ a été licenciée de son travail », a-t-il écrit sur Facebook.

«Je ne comprends pas très bien pourquoi cela devrait arriver à ce qui semble être une femme si douce et si généreuse.

« Néanmoins, je m’engage à vous montrer qu’il y a des gens formidables dans le monde qui feront le bien quand ils le pourront. »

Elle a répété ce sentiment dans une vidéo qu’elle a publiée sur YouTube, dans laquelle elle a annoncé qu’elle créerait un GoFundMe pour la serveuse.

READ  La France fait face à des pannes de courant alors que les réacteurs nucléaires sont fermés pour maintenance

« J’espère que nous pourrons aider cette fille à rester au top, et ne pas laisser quelque chose comme ça l’abattre », a-t-elle déclaré, notant: « Je ne comprends pas complètement cela … mais je veux faire autant que possible pour aider . ‘

Dans une déclaration à FOX 59, les responsables d’Oven and Tap ont déclaré: « Après le dîner, ce grand groupe d’invités a demandé que leur pourboire soit donné à deux serveurs en particulier. Nous avons pleinement honoré leur demande.

« Par respect pour les précieux membres de notre équipe, nous ne discutons pas des détails du licenciement d’un employé. »

Wise a publié sur les réseaux sociaux le 7 décembre qu'elle avait découvert que Brandt avait été licencié

Wise a publié sur les réseaux sociaux le 7 décembre qu’elle avait découvert que Brandt avait été licencié

Elle a créé un GoFundMe pour l'aider à payer ses factures jusqu'à ce qu'elle trouve un autre emploi.  Il a levé 8 700 $ samedi lorsque Wise l'a fermé

Elle a créé un GoFundMe pour l’aider à payer ses factures jusqu’à ce qu’elle trouve un autre emploi. Il a levé 8 700 $ samedi lorsque Wise l’a fermé

Wise a écrit dans la collecte de fonds en ligne qu’elle voulait aider Brandt « à traverser les deux ou les prochains mois et, espérons-le, à trouver une nouvelle opportunité d’emploi », notant qu' »elle ne connaît pas Ryan à part elle qui nous a attendus dans le passé.  »  » et il ne sait pas quel genre d’employé il était en dehors de ce que j’ai personnellement vécu et de ce que nous avons lu d’autres personnes qui disent qu’elles étaient ses clients fidèles.

« Mon seul objectif est de l’aider à traverser cette expérience avec le moins de stress et d’anxiété possible et quelle que soit sa prochaine opportunité. »

Jeudi, Wise a publié une mise à jour indiquant que Brandt s’était vu offrir un emploi dans un autre restaurant et avait commencé à travailler le 8 décembre.

Il a clôturé la collecte de fonds samedi, après avoir dépassé les 8 700 $.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here