L’analyste d’affaires de Masterton, Don French, est devenu la première personne à franchir une étape importante pour l’alpinisme en Nouvelle-Zélande – en cochant le défi des 100 Peaks.

Le mont Unicorno est situé dans les Alpes du Sud (photo, fichier image).
Photo: 123RF

Le joueur de 62 ans a complété la liste en escaladant le difficile mont Unicorno dans les Alpes du Sud

Le défi a été lancé officieusement par le club alpin néo-zélandais pour les alpinistes kiwis il y a 30 ans.

Une approche méthodique et sécuritaire a bien servi les Français. Il lui a fallu huit ans pour terminer les cinq dernières ascensions.

C’est une mission qui a pris du temps, après une plainte déposée alors qu’il était enfermé dans une cabane en raison du mauvais temps.

«Le club alpin a relevé ce défi en 91 et au cours de cette année, j’ai fait quelques aventures dans les Alpes du Sud en escaladant des sommets et à la fin nous partions pour un autre sommet … et nous avons été pris par le temps dans une rivière Havelock. cabane … pendant environ trois jours.

«Pendant ce temps, j’ai regardé la liste (des défis) et j’ai aimé regarder la carte de la façon dont vous les graviriez, etc., etc.

“Donc, les 30 prochaines années, j’ai dû être à la hauteur de ma déclaration jetable.”

French a déclaré qu’après avoir atteint le sommet du mont Licorne, il s’est accordé “quelques secondes pour sourire et profiter du moment”.

“Mais quand vous êtes au sommet d’une montagne, vous n’avez fait que la moitié du travail, descendre est l’autre, donc vous devez rester concentré sur le travail et ne pas vous laisser emporter par la situation.”

READ  Mises à jour pour les pannes de courant d'Entergy, Cleco

Cela a peut-être pris 30 ans, mais trois ans plus vite que ce que le Français avait espéré.

«Cela aurait été bien de l’avoir fait quelques années plus tôt.

“Une des choses que j’ai remarquées, c’est que les montagnes sont devenues un peu plus raides et un peu plus hautes ces dernières années.”

Quant à l’avenir, French dit qu’il y a “beaucoup de montagnes là-bas”.

“Les choses à faire ne manquent toujours pas.”