Le Bitcoin devient légal au Salvador : Quels impacts sur son économie ?

Depuis sa création en 2009, le Bitcoin ne fait pas toujours l’unanimité. Toléré dans certains pays et interdit dans d’autres, l’actif numérique est désormais accepté en tant que monnaie légale au Salvador. Cette annonce – la première du genre – suscite l’engouement d’autres pays qui voudraient emboîter le pas. Cependant, la légalisation du Bitcoin soulève un certain nombre d’interrogations légitimes.

Le Bitcoin gagne le monde

Comme El Savador, de nombreux pays, pour la plupart émergents, se tournent un peu plus vers cette monnaie virtuelle pour les échanges commerciaux. Pour des raisons de praticité et de souplesse, la demande en Bitcoin a littéralement explosé en Chine et en Inde. Selon Chainalysis, le taux d’acceptation des crypto-monnaies dans le monde a fait une hausse de 881% en 2020.

Crypto-currency exchange devient un sujet pris au sérieux par plusieurs pays. Des réglementations émanent de différents pays qui le considèrent comme moyen de paiement ou une monnaie d’échange dans les transactions commerciales. En France par exemple, le décret n°2021-387 du 2 avril 2021 renforce le dispositif national pour la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En clair, le législateur veut identifier les protagonistes lors d’un échange de crypto-monnaies.

Bitcoin comme une valeur refuge

Le Salvador qui utilise le dollar US comme monnaie légale, emprunte énormément d’argent. Si son compte courant tient en équilibre grâce aux envois de fonds des travailleurs internationaux, le taux de sa dette publique a récemment atteint 90 % du PIB. Le Fonds Monétaire International a révélé dans son rapport de 2019 que les réserves en dollars du pays sont trop faibles pour soutenir son économie.

READ  conseils du week-end dernier

Dans cette situation où les institutions et les ménages risquent de manquer de liquidités, le Bitcoin apparaît comme une solution évidente. Les envois de fonds par les nationaux travaillant à l’étranger deviennent plus faciles et rapides. Pour cette raison et pour bien d’autres, El Salvador a légalisé le Bitcoin comme monnaie légale.

En ce qui concerne la légalité du Bitcoin au Salvador, les autorités ont mis en place des mesures incitatives pour encourager les investisseurs. Chaque citoyen qui s’inscrit au portefeuille numérique national (Chivo) reçoit gratuitement 30 $ US. La mesure incite également les étrangers à investir dans le pays en Bitcoin. Pour 3 Bitcoins investis, les autorités offrent une résidence.

Pour saisir l’enjeu de cette notion, il est important de définir ce qu’est une monnaie légale.

Une monnaie légale, c’est quoi ?

Une monnaie légale renvoie à l’argent qui a cours dans un pays. Ce sont les billets et les pièces de banque acceptés en paiement d’une prestation. Avant d’adopter le Bitcoin comme devise, le Salvador utilisait initialement le Colon. Ensuite, il est passé au dollar américain.

Les commerçants sont-ils obligés d’accepter la monnaie légale ?

Le Bitcoin est bien utilisé comme monnaie légale, cela n’oblige pas les entreprises et commerçants de l’accepter comme moyen de paiement. La question a fait beaucoup parler. Il appartenait au président salvadorien de mettre les choses au clair. Dans un tweet, Nayib Bukele a indiqué que les entreprises n’étaient pas obligées d’accepter le Bitcoin comme moyen de paiement. Il s’agit d’une mesure d’apaisement car la loi originale obligeait les commerçants à accepter d’être payés en Bitcoin.

READ  Vivendi annonce avoir signé une «promesse d'achat» pour acquérir 100% de Prisma Media

Pourquoi le Salvador a-t-il fait du bitcoin une monnaie légale ?

Étant donné que le Salvador a besoin des fonds envoyés par les nationaux travaillant à l’étranger, le Bitcoin est un moyen de faciliter ce processus. Plus rapide et moins couteux que les méthodes d’envoi d’argent traditionnelles, les transferts pourraient considérablement augmenter. Pour rendre cela possible, le gouvernement du Salvador a prévu de constituer un fonds fiduciaire de 150 millions de dollars. Ce fonds a pour but d’éviter une pénurie de liquidité du fait de l’utilisation des BTC dans les échanges commerciaux.

Les autorités salvadoriennes visent à renforcer et densifier leur capacité des réserves en dollars. Elles misent sur des opportunités de rendement élevées pour y arriver. En outre, en légalisant le bitcoin, El Savador ambitionne de rendre son économie attractive pour les investisseurs et les entreprises en bitcoin. Les conséquences de cette politique sont l’augmentation du PIB et des réserves du pays.

Conclusion

S’il y a plein d’enthousiasme autour de la légalisation du Bitcoin au Salvador, il ne faut pas omettre les risques inhérents à la crypto-monnaie. En effet, rappelons que le cours du bitcoin a chuté d’environ 50% d’avril à juin, avant de reprendre la tendance haussière. Sa forte volatilité pourrait bien jouer des mauvais tours aux Salvadoriens. Toutefois, les prévisions d’avenir pour la devise numérique sont bonnes et son cours devrait encore atteindre de nouveaux pics historiques d’après certains analystes. De quoi ravir les Salvadoriens qui détiendraient du Bitcoin.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here