JÉRUSALEM – Israël dimanche, il a rouvert certaines parties de son économie, y compris des centres commerciaux et des installations de loisirs, le gouvernement affirmant que le début d’un retour à la routine était autorisé par COVID-19[feminine vaccins administrés à près de la moitié de la population.

Les magasins étaient ouverts à tous, mais l’accès aux salles de sport, aux hôtels et aux théâtres était limité aux personnes disposant d’un «Green Pass»: ceux qui avaient reçu les deux doses du vaccin il y a plus d’une semaine, ou qui s’étaient rétablis de la maladie avec des l’immunité.

Les détenteurs d’un pass peuvent prouver leur statut en présentant un certificat de vaccination ou en téléchargeant une application du ministère de la santé liée à leur dossier médical.

Venant exactement un an après le premier cas de coronavirus documenté en Israël, l’assouplissement des freins dimanche faisait partie d’un plan gouvernemental visant à ouvrir plus largement l’économie le mois prochain, lorsque le Premier ministre Benjamin Netanyahu est en attente de réélection.

“Nous sommes le premier pays au monde à récupérer grâce aux millions de vaccins que nous avons introduits” il a tweeté. “Vacciné? Obtenez le Green Pass et revenez à la vie. “

Téléchargez le fichier Application NBC News pour les dernières nouvelles et la politique

L’utilisation du masque et la distanciation sociale étaient toujours en vigueur. La danse était interdite dans les salles de banquet. Les synagogues, mosquées ou églises devaient diviser par deux la taille de leur congrégation normale.

Les élèves du primaire et les élèves des deux dernières années du lycée ont repris les cours dans la ville avec des taux de contagion maîtrisés. Cependant, les collégiens apprenaient toujours à la maison, ce qui a poussé certains à organiser une manifestation dans un centre commercial.

READ  Les députés britanniques approuvent un projet de loi controversé contestant le traité

«Je n’ai pas été à l’école depuis un an», a déclaré Rotem Bachar, un manifestant de 14 ans. “Comment est-il judicieux d’ouvrir les centres commerciaux aux foules, alors que nous ne pouvons pas assister aux cours s’ils ont eux aussi une limite de 15 à 20 élèves et ont d’autres précautions?”

Israël a administré au moins une dose du vaccin Pfizer Inc à plus de 46% de ses 9 millions d’habitants, a déclaré le ministère de la Santé du pays.

Samedi, le ministère a déclaré que le risque de maladie Covid-19 avait chuté de 95,8% parmi les personnes ayant reçu les deux vaccins.

En attendant, une nouvelle étude israélienne des travailleurs de la santé vaccinés dans le plus grand hôpital du pays ont montré que le vaccin Covid-19 de Pfizer produit une réponse immunitaire robuste après une seule dose.

Israël a enregistré plus de 740 000 cas et 5 500 décès dus au Covid-19, ce qui a suscité des critiques sur l’application parfois inégale par Netanyahu de trois blocus nationaux. Le gouvernement a promis qu’il n’y en aura pas un quatrième.

Pendant ce temps, Israël a traité critique internationale pour avoir largement exclu les Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza de sa campagne de vaccination très réussie, augmentant l’inégalité persistante avec les Israéliens qui a commencé bien avant la pandémie.