Le Maroc a glissé en huitièmes de finale lorsque le Sénégal de Mane a égalisé avec la Guinée

Publié le:

Le Maroc est entré dans les huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique vendredi, mais les autres prétendants au titre, le Sénégal, ont encore une fois eu du mal devant le but car ils devaient faire match nul avec la Guinée.

Seul le Sénégal est au-dessus du Maroc parmi les équipes africaines au classement mondial de la FIFA et les Lions de l’Atlas ont réalisé deux victoires et deux buts vierges en deux matchs de ce tournoi en battant les recrues comoriennes 2-0 au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé.

Selim Amallah a donné une avance rapide aux champions de 1976, puis a aligné le remplaçant Zakaria Aboukhlal pour sceller la victoire à une minute de la fin avec un but initialement refusé pour hors-jeu avant d’être accordé après un contrôle VAR.

Pendant ce temps, l’équipe marocaine de Vahid Halilhodzic était régulièrement frustrée lorsque Nayef Aguerd frappait le bas de la barre transversale d’une tête, et que le gardien comorien Salim Ben Boina effectuait des arrêts héroïques.

Boina, qui évolue dans le cinquième échelon régional amateur français, a réalisé un quadruple arrêt extraordinaire sur sa ligne puis a résisté à un penalty en finale de Youssef En-Nesyri.

Le Maroc est désormais confiant d’atteindre les huitièmes de finale et est bien placé pour remporter le Groupe C, où le Gabon a tenu le Ghana 1-1 après un brillant match nul en fin de match de Jim Allevinah neutralisé par un tout aussi magnifique premier but d’André Ayew.

>> Comment c’est arrivé : le score du Gabon a marqué le match nul en finale et le Ghana est entré en collision 1-1

READ  L'agent de Romelu Lukaku souffle les espoirs de transfert de Chelsea Chelsea

Les Comores, la nation insulaire de l’océan Indien, sont toujours à la recherche de leur premier but et visent leur toute première Coupe d’Afrique après avoir perdu 1-0 contre le Gabon lors de leur match d’ouverture.

Jusqu’à présent, les buts ont été rares tout au long du tournoi, avec seulement quatre des 17 matchs disputés avec plus d’un but.

Après avoir perdu la finale 2019 contre l’Algérie, le Sénégal a de grands espoirs de remporter enfin son premier titre continental au Cameroun, mais a eu besoin d’un penalty de Sadio Mane à la 97e minute pour battre le Zimbabwe 1-0 lors du match d’ouverture, et vendredi a fait match nul 0-0 avec Les voisins ouest-africains de la Guinée à Bafoussam.

Lorsque Mane a affronté son coéquipier de Liverpool, Naby Keita, le triste match nul dans la capitale de la région ouest du Cameroun a laissé les deux équipes en bonne position pour se qualifier pour les huitièmes de finale du groupe B.

« Le Sénégal est l’équipe la mieux classée d’Afrique, donc forcer le match nul et les garder sans but était acceptable », a déclaré le sélectionneur guinéen Kaba Diawara.

Rêver du Malawi

Le Sénégal et la Guinée sont assis avec quatre points tandis que le Malawi est juste derrière eux après être revenu par derrière pour gagner 2-1 contre le Zimbabwe.

Participant seulement à leur troisième Coupe d’Afrique des Nations, les Flammes du Malawi n’ont remporté que leur deuxième victoire au classement général en finale et disputeront le dernier match contre le Sénégal avec une chance d’accéder aux huitièmes de finale.

READ  Le Pays de Galles atteint les huitièmes de finale, les groupes B et C jouent AUJOURD'HUI, avertissement de l'UEFA après les rebuffades de Ronaldo Coca-Cola

Ishmael Wadi a donné l’avantage au Zimbabwe à la 38e minute, mais Frank Mhango des Orlando Pirates a rapidement égalisé puis marqué le vainqueur juste avant l’heure de jeu.

Alors que le Malawi rêve d’atteindre les huitièmes de finale pour la première fois, le Zimbabwe n’a remporté aucun de ses huit derniers matches de finale.

L’entraîneur des Warriors, Norman Mapeza, a admis que leurs chances d’atteindre les huitièmes de finale étaient minces, affirmant que « notre seul espoir est de se qualifier à la troisième place et pour ce faire, nous devons battre une bonne équipe guinéenne de manière convaincante ».

Les matchs de Bafoussam ont été joués devant une foule plus nombreuse que la plupart des matchs du tournoi jusqu’à présent. L’obligation de se faire vacciner contre le Covid-19 et de fournir également la preuve d’un test négatif au coronavirus a suffi à dissuader de nombreux fans.

La campagne tunisienne a pris un nouveau coup lorsque six membres de leur équipe ont été testés positifs pour le virus, les excluant du match de dimanche contre la Mauritanie.

Tard mercredi soir, ils ont constaté que la Confédération africaine de football (CAF) avait rejeté la protestation après que l’arbitre Janny Sikazwe eut donné le coup de sifflet final avant la fin des 90 minutes contre le Mali.

(FRANCE 24 avec AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here