Le ministre canadien des Affaires étrangères en visite en Ukraine s’engage à décourager l’agression russe

La ministre canadienne des Affaires étrangères Melanie Joly s’exprime lors d’une rencontre avec le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken (hors cadre) au département d’Etat à Washington, DC le 12 novembre 2021. Olivier Douliery/Pool via REUTERS

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Ottawa, 15 janvier (Reuters) – La ministre canadienne des Affaires étrangères, Mélanie Joly, se rendra à Kiev la semaine prochaine pour réaffirmer son soutien à la souveraineté ukrainienne et renforcer les efforts visant à dissuader les « actions agressives » de la Russie, a annoncé samedi Ottawa.

Moscou a plus de 100 000 soldats stationnés près de la frontière ukrainienne, et les États-Unis ont déclaré vendredi qu’ils craignaient que la Russie ne prépare un prétexte pour envahir si la diplomatie ne parvenait pas à atteindre ses objectifs. en savoir plus

Le Canada, avec une population importante et politiquement influente d’origine ukrainienne, a adopté une ligne dure avec Moscou depuis l’annexion de la Crimée en 2014.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

« L’accumulation de troupes et d’équipements russes à l’intérieur et autour de l’Ukraine met en péril la sécurité de toute la région. Ces actions agressives doivent être découragées », a déclaré Joly dans un communiqué.

« Le Canada travaillera avec ses partenaires internationaux pour soutenir l’ordre international fondé sur des règles. »

Joly rencontrera le premier ministre ukrainien Denys Shmygal et se rendra dans l’ouest du pays pour parler à une mission de formation canadienne de 200 personnes qui est là depuis 2015.

READ  Un iceberg plus grand que New York se brise en Antarctique

Le premier ministre Justin Trudeau s’est entretenu mardi avec le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy et « a souligné que toute incursion militaire en Ukraine aurait de graves conséquences, y compris des sanctions coordonnées », a déclaré le bureau de Trudeau.

Le Canada a imposé des mesures punitives à plus de 440 personnes et entités pour l’annexion de la Crimée.

Joly, qui entreprendra dimanche un voyage d’une semaine en Europe, se rendra à Bruxelles pour rencontrer le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, et le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell.

Il se rendra également à Paris pour des entretiens avec le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, indique la note.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de David Ljunggren; Montage par Sandra Maler

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here