Le passage aux spiritueux haut de gamme aide Remy à surmonter les blocages en Chine

  • Résultat opérationnel courant 2021/22 en hausse de 39,9% contre des prévisions de 38,6%
  • Une nouvelle année de forte croissance est attendue en 2022/23
  • Vise toujours une croissance organique à deux chiffres des ventes au premier trimestre – PDG

PARIS, 2 juin (Reuters) – Le Français Rémy Cointreau (RCOP.PA) a prédit jeudi un bon début pour son nouvel exercice, car une forte demande pour ses spiritueux haut de gamme contribue à compenser les pressions inflationnistes et l’impact du blocus COVID en Chine.

Le fabricant de cognac Remy Martin et la liqueur Cointreau ont fait des commentaires positifs après avoir annoncé une croissance du bénéfice d’exploitation plus élevée que prévu pour son exercice clos le 31 mars.

« Grâce à nos progrès vers nos objectifs stratégiques, les nouvelles tendances de consommation et notre fort pricing power, nous entamons l’année 2022-23 avec confiance », a déclaré le PDG Eric Vallat dans un communiqué.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

La pandémie a aidé Remy à pousser à long terme vers des spiritueux plus chers pour augmenter ses marges bénéficiaires, accélérant le passage aux boissons haut de gamme, à la consommation domestique, aux cocktails et au commerce électronique.

Vallat a déclaré aux journalistes que pour le nouvel exercice, Remy s’attendait à une « solide croissance rentable », car la hausse des prix et le contrôle des coûts contribueraient à atténuer les pressions inflationnistes.

À court terme, Vallat a déclaré : « Je peux confirmer que nous prévoyons une croissance organique à deux chiffres des ventes au premier trimestre, malgré le blocus en Chine et les données comparables élevées ».

READ  Dans le changement de politique, Alaska Air exige le vaccin COVID-19 pour les employés

La Chine représentant 15 à 20 % des ventes du groupe, la croissance serait tirée par la demande des autres régions, notamment des États-Unis.

La forte demande pour son cognac premium en Chine et aux États-Unis, couplée à une gestion rigoureuse des coûts, a augmenté le bénéfice d’exploitation organique 2021/22 de la société de 39,9% à 334,4 millions d’euros (356, 3 millions de dollars), dépassant les 38,6% prévus par les analystes.

Témoignant de sa confiance, Rémy a indiqué qu’il verserait aux actionnaires un dividende ordinaire de 1,85 € par action en numéraire et un dividende exceptionnel de 1 €.

« Rémy se dirige vers une nouvelle année de forte croissance et d’amélioration des marges, portée par son fort pricing power, ce qui laisse présager une hausse de l’EBIT de consensus organique de +10% », ont indiqué les analystes du Crédit Suisse dans un communiqué.

L’action Rémy Cointreau s’adjugeait plus de 3% en début de séance, avant de renouer quelques gains.

La société a réitéré ses objectifs 2030 pour une marge brute de 72% et une marge opérationnelle de 33%. Cela se compare aux 68,6 % et 25,5 % respectivement atteints en 2021/22.

(1 $ = 0,9385 euros)

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Dominique Vidalon Montage par Sherry Jacob-Phillips et Mark Potter

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here