Le Sénat français vote l’interdiction du foulard dans les compétitions sportives

Le Sénat français a voté pour interdire aux sportifs de porter le foulard pendant les compétitions, une décision qui, selon les politiciens, a été prise dans l’intérêt de la neutralité religieuse.

La décision controversée, contestée par le gouvernement d’Emmanuel Macron, a été approuvée mardi à la chambre haute du parlement avec 160 voix contre et 143.

Avant le vote, des sénateurs du parti de droite Les Républicains avaient amendé le projet de loi, qui concernait initialement les « symboles religieux », pour mentionner explicitement « l’usage du voile ».

« Aujourd’hui, il existe une incertitude juridique quant à l’utilisation des symboles religieux et il est nécessaire que l’État définisse clairement les règles », lit-on dans l’amendement.

« Si le port du foulard n’est pas explicitement interdit, on pourrait voir naître des clubs sportifs communautaires qui font la promotion de certains signes religieux », a-t-il ajouté.

En plus de leur prétendue préoccupation pour la laïcité, les sénateurs ont fait valoir que le foulard constituait un danger potentiel pour la sécurité de ceux qui le portaient pendant le sport.

Comme les membres de l’Assemblée nationale et du Sénat se réuniront pour discuter plus avant du texte, l’amendement peut encore être retiré.

Au cours des dernières décennies, la France a été mêlée à une controverse sur des projets de loi qui, selon les critiques, restreignent les libertés religieuses. Après avoir interdit les symboles religieux dans les écoles en 2004, le pays a interdit le port du voile intégral en public en 2011.

L’année dernière, Macron a renforcé le contrôle des mosquées, des écoles et des clubs sportifs, affirmant qu’il voulait empêcher l’islam radical de s’enraciner en France. Certains commentateurs ont suggéré que le président avait adopté cette politique dans une tentative cynique de gagner les électeurs de droite avant les prochaines élections.

READ  Steven Gerrard: Nous avons des joueurs qui se sacrifieront pour les Rangers

On ne sait pas si l’interdiction du port du foulard lors d’événements sportifs – ce qui est déjà appliqué par la Fédération française de football – affecterait les Jeux olympiques de Paris en 2024.

Rapports supplémentaires par AP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here