Les émeutes au Kazakhstan font 225 morts

Les manifestations violentes au Kazakhstan début janvier ont entraîné la mort de 225 personnes, selon le procuration générale.

Serik Shalabayev, chef des poursuites pénales au bureau du procureur, a déclaré samedi que 225 gens, dont 19 membres des forces de sécurité, ont été tués, Reuters a rapporté.

Les forces de sécurité ont tué des manifestants et des « bandits armés », comme les appelait Shalabayev, après que des manifestations ont éclaté contre les prix élevés du carburant et le gouvernement autocratique en place depuis plus de 20 ans.

Les émeutes ont conduit certains manifestants à incendier des bâtiments gouvernementaux et des voitures dans les grandes villes

Le Kazakhstan a vu 50 000 manifestants se joindre aux émeutes tout au long de la semaine, avec Le président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev dites aux autorités de « tirer pour tuer » pendant le chaos, selon Reuters.

Tokaïev a appelé les troupes russes pour aider à réprimer les manifestations.

« Grâce à votre arrivée, l’armée et les forces de sécurité kazakhes ont pu mener à bien leur tâche immédiate de localisation et d’arrestation des bandits », a déclaré le vice-ministre kazakh de la Défense Mukhamedzhan Talasov. dit à l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) troupes, qui a commencé à quitter le pays cette semaine.

Plus de 10 000 personnes ont été arrêtées pendant les émeutes, Tokaïev ayant déclaré à la police qu’il était indulgent avec ceux qui n’avaient pas commis de crimes graves après des rapports de passages à tabac et de torture par la police.

READ  La Russie envoie des renforts à Kharkiv alors que les Ukrainiens avancent

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here