Les Jeux olympiques d’hiver de Pékin optimistes de l’OMS peuvent se dérouler en toute sécurité

Publié le:

Les plans de Pékin pour garantir que les Jeux olympiques d’hiver 2022 du mois prochain se déroulent en toute sécurité pendant la pandémie de Covid-19 semblent solides, a déclaré jeudi l’Organisation mondiale de la santé.

Le directeur des urgences de l’OMS, Michael Ryan, a déclaré que l’agence de santé des Nations Unies s’était associée au Comité international olympique pour fournir des conseils techniques sur l’organisation sécurisée des Jeux.

« Les autorités chinoises ont mis en place des mesures très strictes et ont publié un certain nombre de playbooks différents. Nous continuons d’examiner ces playbooks avec le CIO », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

« Je suis convaincu que, compte tenu des informations dont nous disposons, les mesures en place pour les Jeux sont très strictes et très strictes et nous ne voyons, à ce stade, aucune augmentation du risque de transmission de maladies dans ce contexte. »

Cependant, il a déclaré que la Chine avait connu des épidémies majeures de Covid-19 ces dernières semaines et que Pékin adopterait une « approche très forte » pour y faire face.

« Nous continuerons de surveiller la situation », a déclaré Ryan.

«Mais certainement à ce stade, compte tenu des dispositions qui ont été mises en place pour les athlètes par les organisateurs, nous ne percevons pas qu’il y a un risque supplémentaire particulier à accueillir ou à gérer les Jeux.

« Mais bien sûr, nous veillerons à ce que toutes les mesures mises en place soient constamment revues ».

Les dirigeants olympiques ont exhorté mercredi tous les participants aux Jeux à être « extrêmement vigilants » alors que les infections à Covid-19 atteignaient des niveaux de cas sans précédent dans plusieurs pays.

READ  La signature des Rangers attendue par Mark Hateley après le spectacle "faible et brutal" de la Ligue des champions

>> Focus : zoom sur la politique stricte « zéro-Covid » de la Chine

Lors d’une réunion à huis clos avec les comités nationaux olympiques, les organisateurs de Pékin 2022, les fédérations internationales et le CIO ont rejeté toute idée de report des Jeux du 4 au 20 février en raison de la pandémie.

Mardi, Pékin a scellé sa « bulle » olympique d’hiver, préparant les sites des Jeux, les transports et le personnel pour l’événement sportif de masse le plus grave au monde pendant la pandémie mondiale.

La Chine, où le virus est apparu vers la fin de 2019, a poursuivi une stratégie de tolérance zéro sur Covid-19 et adopte la même approche pour limiter l’impact potentiel de la pandémie sur les Jeux olympiques d’hiver et les Jeux paralympiques ultérieurs.

On a demandé au chef de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, s’il participerait aux Jeux de Pékin, comme il l’a fait avec les Jeux olympiques d’été de Tokyo 2020, qui ont été reportés à l’année dernière en raison de la crise de Covid.

Cependant, un porte-parole a déclaré que l’OMS ne discutait pas des plans de voyage de son personnel.

(AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here