Les militaires du Benelux prennent leur envol avec l’orientation commune C-130 | Article












1/5

Afficher la légende +
Cacher la légende –


Des soldats et des aviateurs de la garnison Benelux de l’armée américaine du 424e escadron de la base aérienne participent à un vol d’orientation conjoint C-130J Super Hercules le 2 août 2022 à la base aérienne de Chièvres, en Belgique. (Photo de l’armée américaine par Libby Weiler, USAG Benelux Public Affairs)
(Crédit photo : Libby Weiler)

VOIR ORIGINAL




Vol d'orientation conjoint USAG Benelux C-130








2/5

Afficher la légende +
Cacher la légende –


Des soldats et des aviateurs de la garnison Benelux de l’armée américaine du 424e escadron de la base aérienne participent à un vol d’orientation conjoint C-130J Super Hercules le 2 août 2022 à la base aérienne de Chièvres, en Belgique. (Photo de l’armée américaine par Libby Weiler, USAG Benelux Public Affairs)
(Crédit photo : Libby Weiler)

VOIR ORIGINAL




Vol d'orientation conjoint USAG Benelux C-130








3/5

Afficher la légende +
Cacher la légende –


Des soldats et des aviateurs de la garnison Benelux de l’armée américaine du 424e escadron de la base aérienne participent à un vol d’orientation conjoint C-130J Super Hercules le 2 août 2022 à la base aérienne de Chièvres, en Belgique. (Photo de l’armée américaine par Libby Weiler, USAG Benelux Public Affairs)
(Crédit photo : Libby Weiler)

VOIR ORIGINAL




Vol d'orientation conjoint USAG Benelux C-130








4/5

Afficher la légende +
Cacher la légende –


Des soldats et des aviateurs de la garnison Benelux de l’armée américaine du 424e escadron de la base aérienne participent à un vol d’orientation conjoint C-130J Super Hercules le 2 août 2022 à la base aérienne de Chièvres, en Belgique. (Photo de l’armée américaine par Libby Weiler, USAG Benelux Public Affairs)
(Crédit photo : Libby Weiler)

VOIR ORIGINAL




Vol d'orientation conjoint USAG Benelux C-130








5/5

Afficher la légende +
Cacher la légende –


Des soldats et des aviateurs de la garnison Benelux de l’armée américaine du 424e escadron de la base aérienne participent à un vol d’orientation conjoint C-130J Super Hercules le 2 août 2022 à la base aérienne de Chièvres, en Belgique. (Photo de l’armée américaine par Libby Weiler, USAG Benelux Public Affairs)
(Crédit photo : Libby Weiler)

VOIR ORIGINAL

CHIEVRES AIR BASE, Belgique – Des soldats de la US Army Garrison Benelux et des aviateurs du 424th Air Base Squadron ont participé à un vol d’orientation conjoint C-130J Super Hercules le 2 août, à la base aérienne de Chièvres, en Belgique.

Par temps clair, le 37th Airlift Squadron de la base aérienne de Ramstein atterrit sur la base aérienne de Chièvres avec ses C-130.

L’opération était double : offrir un vol d’orientation commun sur C-130 pour les militaires du Benelux, ainsi que mener une formation tactique pour l’US Air Force.

« Le 424th Air Base Squadron permet à Ramstein de s’entraîner aux opérations du monde réel avec leurs C-130 ici même à Chièvres », a déclaré le major Derek R. Rodgerson, directeur des opérations du 424th Airbase Squadron. « Les opérations comprennent le vol à basse altitude, le ravitaillement en carburant des ailes mouillées, les décharges de combat, les opérations de zone de largage et de zone d’atterrissage. »

Au cours de la journée de mission, le 37e Escadron de transport aérien a effectué le ravitaillement en carburant de l’aile humide, les décharges de combat, le chargement des palettes et l’entraînement au chargement des passagers.

« Lorsque nous menons ces opérations avec les États-Unis et d’autres partenaires de l’OTAN, cela met en évidence la façon dont nos aviateurs sont capables d’accomplir des tâches dans des zones en dehors de leurs fonctions normales », a déclaré Rodgerson. « Cela rend notre armée de l’air plus agile et permet aux unités d’être plus efficaces mais d’avoir la même efficacité. »

Après avoir terminé les exercices d’entraînement tactique, le 37e Escadron de transport aérien a chargé les membres du service Benelux à bord de l’avion pour un vol incitatif de 30 à 45 minutes.

« Tout l’intérêt de tout cela, c’est qu’on peut monter, bien sûr qu’on peut s’amuser, mais on peut aussi voler et tout voir, toute notre base d’en haut », a déclaré le sergent-major. Sean A. Montoya, aviateur de pompiers du 424th Airbase Squadron.

Pour de nombreux militaires, c’était la première fois qu’ils volaient dans un avion militaire.

« C’était ma première fois sur C-130″, a déclaré le sergent. Arnando Smith, militaire de police militaire à la base aérienne de Chièvres. «Ce sont les avions que nous utilisons habituellement pour nous déployer, peu de gens le savent. Dans l’ensemble, 10 sur 10, je recommande fortement à tout le monde de l’essayer. »

Tous les membres du service n’ont pas eu un vol aussi facile.

« Ce fut une expérience », a déclaré Spc. Nhat Tran, militaire de la police militaire à la base aérienne de Chièvres. « Le referais-je ? Non, je ne veux pas. »

Bien que Tran ait eu du mal avec les turbulences au décollage, il a tout de même recommandé aux autres d’essayer de voler: « Si c’est votre première fois, si jamais on vous demande de le faire, je le ferais à cent pour cent. »

Pour un couple de deux militaires, le vol d’orientation offrait l’opportunité de partager une expérience avec leur conjoint.

« Ce qui m’a rendu mémorable, c’est que j’ai pu le faire avec ma femme », a déclaré le sergent-major. Shawn M. Winegardner, siège social et siège social, USAG Benelux.

Étant dans deux unités différentes à des endroits différents, les Winegardners n’ont souvent pas l’occasion de partager des expériences comme celle-ci ensemble.

« Je dirais que c’est probablement l’une des choses les plus mémorables que j’ai faites dans l’armée », a déclaré le sergent. Cassidy L. Winegardner, FORM Soldat de la Police militaire du Nord des forces alliées. « Je ne connais pas les avions, donc pouvoir vivre cette expérience et la vivre de manière sûre et mémorable a été formidable pour moi. »

En raison des opérations réelles et de la pandémie de COVID-19, quelques années se sont écoulées depuis le dernier vol d’orientation à la base aérienne de Chièvres.

« C’est quelque chose que nous essayons de faire depuis un an, un an et demi », a déclaré Rodgerson.

Avoir des vols d’orientation plus réguliers pour les militaires et les civils, selon Rodgerson, est quelque chose que tout le monde travaille à l’avenir.

« Nous envisageons de faire éventuellement des réengagements ici pour les soldats qui souhaitent s’enrôler », a déclaré le sergent-major du commandement de l’USAG Benelux, Gary E. Yurgans. « C’est une excellente occasion en ce moment de donner à certains soldats une expérience de pilotage d’un avion comme celui-ci. »

READ  Le fabricant de gants de Bernie trouve le fabricant pour répondre au flot de commandes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here