Macron de France s’adressera à la nation mardi sur l’augmentation des cas de COVID

Le président français Emmanuel Macron ajuste son masque de protection au début du sommet des dirigeants du G20 au centre des congrès La Nuvola à Rome, Italie, le 30 octobre 2021. Ludovic Marin / Pool via REUTERS / File Photo

PARIS, 5 novembre (Reuters) – Le président français Emmanuel Macron s’adressera mardi à la nation au sujet de la reprise des infections au COVID-19 et de son programme de réforme économique, a annoncé vendredi le gouvernement.

Les taux d’infection se sont fortement accélérés au cours du mois dernier, le nombre de nouveaux cas de COVID-19 augmentant des pourcentages à deux chiffres par rapport à la semaine dernière pendant plusieurs jours consécutifs.

« L’épidémie s’accélère en Europe, l’Europe est à nouveau l’épicentre de l’épidémie », a déclaré à la presse le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. en savoir plus

La moyenne sur sept jours des nouvelles infections par jour est désormais supérieure à 6 200, contre moins de 4 200 début octobre.

Attal a déclaré que Macron examinerait la situation du COVID-19 et parlerait également de la reprise économique du pays, du programme de réformes du gouvernement et d’autres questions. Le bureau de Macron a déclaré que le discours aurait lieu mardi.

Le dernier grand discours télévisé de Macron a eu lieu le 12 juillet au début d’une quatrième vague d’infections. Il a ensuite annoncé que les vaccinations seraient obligatoires pour tous les travailleurs de la santé. en savoir plus

Les épidémiologistes français ont récemment suggéré d’élargir la portée de la campagne de rappel de vaccins pour inclure de nouvelles catégories.

Mercredi, le gouvernement a déclaré que les masques seraient à nouveau obligatoires à partir de la semaine prochaine pour les écoliers dans 39 départements régionaux où les taux d’infection sont élevés. en savoir plus

READ  RTL Today - Belgique: Lang di Brugge enquêté pour avoir rejoint le chant antisémite

Le Premier ministre Jean Castex, quant à lui, a déclaré que le taux d’incidence national – le nombre de nouvelles infections par semaine pour 100 000 habitants – est désormais bien supérieur au niveau d’alerte de 50.

« Ce n’est pas une explosion, mais cela demande la plus grande vigilance. Ce n’est pas le moment de baisser la garde », a-t-il déclaré.

Le taux d’incidence hebdomadaire moyen a atteint un sommet de 2021 à 438 en avril, puis est tombé en dessous de 20 fin juin à la suite d’une série de mesures de confinement.

Il est remonté à 247 au plus fort de la quatrième vague à la mi-août. Après être brièvement passée sous le seuil d’alerte de 50 début octobre, la tendance s’est à nouveau inversée le 21 octobre et le taux d’incidence s’est stabilisé à 65 jeudi.

Reportage de Geert De Clercq, Matthieu Protard, Sudip Kar-Gupta et Elizabeth Pineau ; Écrit par Geert De Clercq ; Montage par Alison Williams, Nick Macfie et David Clarke

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here