Après les véhicules électriques, les abonnements aux vélos ont commencé à contribuer à rendre les villes intérieures plus habitables et sans voiture. Dans un développement récent, basé à Amsterdam Swapfiets, qui prétend être la première entreprise mondiale de «vélo en tant que service», a annoncé qu’elle étendrait encore ses services en Europe.

La société a récemment été lancée à Barcelone (Espagne) et prévoit d’introduire un abonnement vélo avec réparation gratuite à Lyon, Nantes, Strasbourg et Toulouse en France et à Vienne en Autriche d’ici fin avril 2021.

Industrie et infrastructure post-COVID

Découvrez des solutions aux problèmes les plus urgents de l’industrie et des infrastructures … voir plus
Découvrez les solutions aux problèmes les plus urgents du thème Industrie et Infrastructure. Montrer moins

La première startup au monde “Bicycle as a Service”

La société néerlandaise de pass vélo a été fondée en 2014 par Martijn Obers, Steven Uitentuis, Dirk Bruijn et Richard Burger. La société est actuellement dirigée par le PDG Marc de Vries.

En outre, nous avons découvert selon le LinkedIn profil où Steven Uitentuis a quitté Swapfiets en février 2020 et travaille actuellement en tant que directeur d’entreprise chez Ponooc – une entreprise qui investit dans un avenir durable.

De retour chez Swapfiets, il a pour mission de mener le mouvement vers des villes plus vivables, plus vertes, plus saines, plus sûres et plus sociales pour tous. Le concept de Swapfiets est assez simple: pour un abonnement mensuel, les membres Swapfiets reçoivent un vélo entièrement fonctionnel ou une solution de mobilité électrique à usage personnel. Si nécessaire, un service de réparation est disponible sous 48 heures pour réparer ou remplacer directement le véhicule à deux roues sans frais supplémentaires.

Tout en se concentrant sur les vélos, Swapfiets propose également des produits électriques innovants, tels que le Swapfiets e-Kick pliable, qui permet de franchir le premier et le dernier kilomètre lors de l’utilisation des transports en commun. Swapfiets Power 7 – répond à la demande croissante de vélos électriques pour des déplacements plus rapides et plus faciles sur de longues distances entre les zones urbaines et suburbaines. De plus, l’e-Scoot, conçu et fabriqué par NIU, fait partie du portefeuille de produits de Swapfiets et est disponible dans certaines villes.

Le plan d’expansion

Cette décision n’aurait pas pu arriver à un meilleur moment pour Swapfiets, car les villes ont investi massivement dans les infrastructures cyclables ces dernières années et, au milieu de la pandémie, les investissements ont augmenté dans le secteur de la micro-mobilité à travers l’Europe.

Selon l’entreprise, la pollution de l’environnement due à l’augmentation de la densité du trafic et à la congestion continue de poser un défi aux villes du monde entier. C’est là que Swapfiets veut faire sa marque. L’entreprise estime que les vélos sont la solution de transport la plus efficace, la plus durable et la plus respectueuse de l’environnement pour les habitants des grandes villes.

La mise à l’échelle prétend s’être développée si rapidement en Europe qu’elle compte au total plus de 220000 membres aux Pays-Bas, en Allemagne, en Belgique, au Danemark, en France et en Italie en septembre 2020.

Marc de Vries, PDG de Swapfiets, déclare: «Nous sommes très enthousiastes à l’idée de poursuivre notre expansion en Europe dans de grandes villes comme Barcelone et Vienne, où les gens font de plus en plus de vélo, ainsi que d’utiliser d’autres formes de micro-mobilité. Nous pensons qu’avec notre abonnement vélo sans tracas, nous pouvons vraiment contribuer à rendre ces villes plus vivables. “