Nouvel An: quel sera le système d’application de la loi dans votre département?

l’essentiel
Dans toute la région, la police et les gendarmes seront mobilisés le soir du réveillon du Nouvel An avec la priorité de faire respecter le couvre-feu de 20h00 à 6h00.

Ce année 2020 pas comme les autres se terminera ce jeudi 31 décembre par un phénomène très traditionnel: la mobilisation renforcée des forces de sécurité. Mais ce sera aussi différent que le défi de respecter pleinement le couvre-feu Épidémie de covid-19 Cette soirée nécessitera une organisation particulière de la police et des gendarmes, notamment dans notre région. «Notre objectif premier est de contenir l’épidémie. Le taux d’incidence pour 100 000 habitants est passé à 70 ces dernières heures. Ce chiffre passe à 100 pour la tranche d’âge 20/30 ans, nous devons donc limiter les déplacements. Pour la nouvelle année. »a prévenu Etienne Guyot, préfet de la région Occitanie, dans nos colonnes.

Lisez aussi:
Réveillon du Nouvel An: repas, fêtes, voyages … ce qui est permis et ce qui est interdit

Voici, département par département, comment la police sera mobilisée dans notre région le soir du Nouvel An.

Les autorités préfèrent ne pas détailler le système mis en place, mais il est certain qu’il y aura des contrôles sur tout le territoire du département, dans la zone de police ainsi que dans la zone de gendarmerie. A tel point que tout le monde le sait bien, ils ont commencé à se multiplier ces derniers jours, comme hier soir à Villefranche-de-Rouergue, en présence du sous-préfet Pascale Rodrigo, ou mardi soir à Rodez et Luc-La primaube, cette fois en présence du préfet Valérie Michel-Moreaux. Il s’agissait de “rappeler à ceux qui auraient oublié que nous rentrons chez nous à 20 heures”, a insisté le préfet avant de signaler que ces contrôles vont s’intensifier “dans tout le département”.

Ce sera donc un dispositif «renforcé» avec une multiplication de patrouilles qui sera mis en place pour cette nouvelle année. La police indique: “Des instructions sont données pour le strict respect du couvre-feu. Les troupes sont mobilisées.”

160 gendarmes et un grand nombre (mais pas encore précisé) de policiers seront mobilisés ce jeudi soir en Ariège, afin de faire respecter le couvre-feu le soir du réveillon. Les contrôles sont prévus à partir de 20 heures, en milieu urbain et sur les différents axes départementaux. Un avant-goût de cette mobilisation a été donné ce mercredi soir à l’Ariégeois, avec des checkpoints mis en place en début de soirée à Pamiers et Mirepoix. «Si nous avons vécu une détente à Noël, ce ne sera pas la même chose ce vendredi», a souligné, à cette occasion, Yoann Saturnin de Ballagen, chef de cabinet de la préfecture de l’Ariège. Au total, depuis la mise en place du couvre-feu, la police et les gendarmes ont effectué plus de 3 400 contrôles dans le département, mais la préfecture refuse de rendre compte du nombre de personnes condamnées à une amende pour ces violations du couvre-feu.

READ  «Un nouvel emprisonnement ne serait plus toléré», déclare le ministre de l'Autonomie

La police sera là jeudi soir pour vérifier que les habitants du Gers respectent les heures de couvre-feu. «Les contrôles seront comme des contrôles normaux de couvre-feu, précise Xavier Brunetière, préfet du Gers. Il est important de s’assurer que les règles sont respectées et que la supervision reste en ordre. Pour cela, nous mettrons en place des opérations fixes mais aussi dynamiques».

Donc ce soir environ 70 gendarmes seront mobilisés et plusieurs patrouilles de police circuleront dans les rues d’Auch. Les rues principales et les lieux de rencontre très fréquentés seront les premiers concernés par ces contrôles.

En cas de réduction de la circulation entre 20h et 6h, la police prévoit d’intensifier ses opérations à partir de 6h ce vendredi, craignant une circulation accrue de conducteurs sous l’influence d’un état alcoolique à la sortie couvre-feu. Ils seront également attentifs aux feux d’artifice et aux carburants, dont la vente et le transport sont interdits depuis hier dans le Gers.

Déjà très mobilisés par la mise en place du couvre-feu, les policiers et gendarmes de la Haute Garonne seront encore plus nombreux dans la rue ce jeudi soir pour traquer les contrevenants. “Les gendarmes recevront des renforts, notamment avec les réservistes. Et la police va également mobiliser une grande partie des effectifs. Il y en aura plusieurs centaines dans le département”, annonce le préfet.

Jean-Cyrille Reymond, le nouveau directeur départemental de la sécurité publique, a demandé à ses équipes d’être tout aussi vigilantes sur les incendies de véhicules «traditionnels», la consommation d’alcool ou de drogues au volant. “Ce sera le double de la peine pour ceux qui sont pris en dehors des heures tolérées et avec de l’alcool”, souligne le général Jacques Plays. De quoi calmer les fêtards … «Restez à la maison, ce sera plus facile», annonce Olivier, vérifié à la sortie du métro Jean-Jaurès ce mercredi soir.

Aucune négociation possible le soir du réveillon dans les Hautes Pyrénées. Le préfet Rodrigue Furcy, ainsi que l’ensemble de l’organe préfectoral déployé dans le département, assureront le bon déroulement de son plan d’action. Pour contrôler le respect des mesures de couvre-feu en Bigorre, toujours en vigueur de 20h00 à 6h00, 255 policiers et gendarmeries seront mobilisés. “Pour soutenir les troupes, nous avons fait appel aux réservistes de la gendarmerie”, a-t-il dit. Rues, centres historiques, quartiers urbains, villes … prévient le préfet: les contrôles seront renforcés partout, jusqu’au sommet des stations de ski.

READ  Une étudiante sénégalaise qui a disparu en France dit qu'elle est `` bien, en sécurité et profondément désolée ''

Les parties clandestines sont également visées par la préfecture: «Les forces de l’ordre ont pour consigne de se rendre systématiquement sur les lieux dès qu’un bruit est signalé». Après s’être entretenu avec le procureur des Hautes-Pyrénées, Pierre Aurignac, le préfet déploiera toutes les qualifications juridiques possibles pour que les agents puissent intervenir et mettre fin aux réunions clandestines.

Dans la matinée, ces agents seront transférés par une deuxième équipe. «Nous avons mobilisé 71 policiers et gendarmes pour effectuer des contrôles de drogue et d’ivresse au volant le 1er janvier 2021, à 4 heures du matin. Alors que notre service enregistre une augmentation de plus de 35 accidents de la route% cette année j’ai donné des instructions arrêté à la police “.

La gendarmerie départementale du Lot et la direction départementale de la sécurité publique en collaboration avec la police municipale ont organisé mercredi soir une opération de contrôle de l’application des mesures de couvre-feu au rond-point du roc de l’Agasse à Cahors.

“L’objectif est double, précise la préfecture du Lotto, d’une part de contrôler le trafic des automobilistes et d’autre part de faire prendre conscience des comportements à adopter lors des fêtes de fin d’année”. Michel Prosic, préfet du Lot, et Frédéric Almendros, procureur de la République étaient présents pour rappeler la réglementation en vigueur et les dispositions pénales relatives, notamment, au couvre-feu à partir de 20h00.

Il y a quelques jours dans nos colonnes, le commissaire Patrick Meynier, directeur départemental de la sécurité publique du Lot, faisait état de ces fêtes de fin d’année et de nouvel an: “Désormais, il n’y a plus de pédagogie et il est clair que de 20 à 6 le matin tout le monde reste à la maison et ne sort pas, sauf les personnes ayant des autorisations spécifiques. Le préfet du Lot a fait un rapport médical précis. Tout le monde craint une troisième vague. En plus de respecter le couvre-feu et la vigilance sur le taux d’alcool, pendant les vacances de Noël d’autres contrôles très précis seront effectués (permis de conduire, assurance, contrôle technique, état des phares et des pneus…) ».

READ  Qu'est-ce que le Covid Plan B de la Belgique?

«Les forces de sécurité intérieure sont pleinement mobilisées pour faire appliquer les différentes mesures résultant de l’état d’urgence sanitaire, notamment le respect du couvre-feu. Il n’y aura pas de dérogation pour la soirée du 31, la police et les gendarmes seront présents pour effectuer des contrôles. 180 policiers et gendarmes seront déployés dans le département, plus les effectifs de la police municipale et des sentinelles », indique le préfet du Lot-et-Garonne Jean-Noël Chavanne.

Le réveillon du Nouvel An sera sous étroite surveillance dans le Tarn. Plus de 140 gendarmes et 40 policiers seront mobilisés dans tout le département, en ville comme à la campagne. «Le message à véhiculer est le respect du couvre-feu, car la situation sanitaire l’exige», souligne Frédéric Roussel, chef de cabinet de la préfecture, rappelant que plus d’une vingtaine de personnes étaient encore en réanimation dans les hôpitaux du Tarn.

L’engagement se déroulera “toute la nuit”, explique le colonel Nicolas Ledet, commandant du groupe de gendarmerie du Tarn. avec plusieurs temps forts: l’introduction du couvre-feu, pendant la nuit avec des interventions ciblées sur les troubles à l’ordre public et la levée du couvre-feu pour contrôler le taux d’alcool dans le sang des conducteurs, après une nuit parfois trop longue arrosée. Les routes seront surveillées, mais aussi les zones résidentielles et urbaines.

A Castres, Albi, Mazamet et Carmaux, la police sera également sur le pont. L’effectif a été augmenté de dix agents par rapport au nouvel an précédent. “Nous serons présents pour vérifier le respect du couvre-feu et vérifier toutes les soirées qui pourraient être organisées”, a déclaré Pascal Dumas, directeur du service de sécurité publique. Le commissaire prévient: en cas de soirée clandestine “nous serons condamnés à une amende. Pour l’ERP, nous pouvons mettre une personne en garde à vue et assumer sa responsabilité d’organisateur de la soirée. L’accusation peut alors continuer pour” danger “. de la vie des autres. Et les participants recevront une amende de 135 euros “.

Dans le Tarn-et-Garonne, la préfecture n’a pas souhaité détailler le système de sécurité qui sera mis en place dans les dernières heures de 2020. On peut évidemment penser que la police, les gendarmes et la police seront en nombre, sur les routes principales et secondaires. En particulier pour faire respecter le couvre-feu.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here