Pablo Rodriguez court à la rescousse de Patrimoine canadien – encore une fois

Le ministre du Patrimoine canadien Pablo Rodriguez.Adrian Wyld / La Presse Canadienne

Alors que Steven Guilbeault s’engage à sauver la planète, Pablo Rodriguez saura-t-il régler le petit gâchis que son collègue de Patrimoine canadien a laissé?

C’est la deuxième fois que le fidèle et digne de confiance Rodriguez est appelé à effectuer des mises à jour indispensables à la politique culturelle canadienne.

Il a été nommé ministre du Patrimoine canadien dans la réorganisation du gouvernement fédéral de mardi, en remplacement de Guilbeault qui, juste avant les élections inutiles de septembre, avait mal fait d’expliquer les changements proposés à la Loi sur la radiodiffusion. vient d’être livré sous la forme du portefeuille Environnement – j’espère maintenant qu’il fera un excellent travail en expliquant l’action climatique.)

Quant à Rodriguez, il est déjà venu ici : il a également travaillé brièvement comme ministre du Patrimoine de 2018 à 2019 après que Mélanie Joly (maintenant étonnamment élevée aux Affaires mondiales) a quitté le portefeuille avec ses grandes ambitions pour la politique culturelle de l’époque largement insatisfaite du numérique. .

Les soutiens juridiques autrefois enviables du Canada pour la culture familiale ont été contournés par des géants du numérique sans frontières – Netflix et Spotify ne connaissent pas les règles Can-con – et, vous vous en souviendrez dans les épisodes précédents, Joly avait suscité des attentes d’un gros correctif avec son grand – revue politique. Pourtant, lorsqu’il a finalement dévoilé les propositions, il s’est avéré qu’il s’agissait de simples changements : le ministre n’avait pas tenu ses promesses.

Lorsque Rodriguez a pris ses fonctions en 2018, la principale attente était qu’il garde le silence sur un dossier potentiellement impopulaire avant les élections de 2019 : les consommateurs canadiens ont facilement peur de tout changement qui, selon eux, affectera leur accès abordable et continu au produit hollywoodien. Rodriguez a évité la controverse mais a également envoyé des signaux forts indiquant que le gouvernement était enfin prêt à agir. Tous les joueurs qui gagnent de l’argent au Canada contribueront au système de production canadien, a-t-il promis.

READ  Football Ligue 1 - TV: Sébastien Thoen licencié, Canal + accuse Julien Cazarre!

Après les élections de 2019, tout s’est à nouveau brouillé et c’est Guilbeault, nouvellement élu, qui est intervenu, prêt à faire ses preuves dans ce que de nombreux gouvernements confondent avec un portefeuille plus petit. (Les budgets sont peut-être petits, mais le potentiel d’explosions désagréables et le charme reflété du monde de l’art sont réels.) Guilbeault a d’abord bien performé, se révélant un ardent défenseur du secteur culturel, moins enclin aux marmonnements de l’époque. Joly’s digital et le ministère ont finalement déposé un projet de loi pour mettre à jour la loi sur l’audiovisuel.

Le projet de loi C-10, qui donne au gouvernement le droit de réglementer le contenu commercial sur les plateformes numériques, a été présenté par les libéraux il y a un an et appuyé à la fois par le NPD et le Bloc québécois. Il est largement considéré comme une prochaine étape logique, bien que très tardive, par les industries de l’écran et le monde de la musique. Cependant, des militants d’Internet aux tendances alarmistes et libertaires ont soulevé le spectre que le projet de loi pourrait être utilisé pour réglementer les publications sur les réseaux sociaux.

Les conservateurs, espionnant les opportunités politiques, ont commencé à alimenter ces flammes et Guilbeault a été surpris de ne pas pouvoir expliquer comment il ferait la distinction entre vos films personnels et vos vidéos musicales professionnelles sur un service comme YouTube. Le Sénat, flairant le malaise et la confusion de l’opinion publique, a ensuite mis le pied à terre l’été dernier et a déclaré qu’il voulait plus de temps pour examiner toutes les implications, s’assurant que le projet de loi était mort sur le bon de commande lorsque le premier ministre Justin Trudeau a appelé le élections.

READ  Covid live : le Royaume-Uni et l'UE sont invités à cesser de bloquer la renonciation au brevet du vaccin ; "vague soudaine et sévère" à Idlib en Syrie | Nouvelles du monde

Nul doute que Guilbeault connaît mieux le calcul de l’effet des compensations carbone que les journaux de transmission, mais son manque de courage dans la poussée finale pourrait-il être simplement attribué à sa province? Trudeau a choisi tous ses ministres du Patrimoine du Québec, une entreprise qui assimile la culture à la survie, et de nombreux Québécois ne pouvaient tout simplement pas comprendre l’opposition au C-10.

Par exemple, exiger de Netflix qu’il ne dépense pas simplement l’argent de la production pour tourner au Canada, mais aussi qu’il crée des émissions canadiennes, y compris celles réalisées en français, est le seul moyen pour les Québécois de rentabiliser Netflix : actuellement, le service de streaming est un portail pour contenu original en anglais, permettant aux francophones d’écouter des versions doublées ou de regarder une poignée d’émissions en français provenant principalement de France.

L’Europe, quant à elle, déploie désormais sa règle de 30 % de contenu européen pour des services comme Netflix, Disney+ et Apple TV, tandis que la France a également fixé une exigence d’investissement pour la production locale de 20 à 25 % du chiffre d’affaires des services.

Ici au Canada, la difficulté d’avoir un Québécois en tête, c’est qu’amener ces services dans le giron n’est pas pour être vendu aux vrais croyants du Québec, mais aux sceptiques du reste du pays.

Rodriguez est un autre Québécois mais aussi un immigrant argentin trilingue français, anglais et espagnol et réputé pour son intelligence politique : avant son premier mandat à Héritage, il était chef du gouvernement ; lors du déclenchement des dernières élections, il était chef du gouvernement à la Chambre. Alors que Rodriguez revient à Heritage, les producteurs culturels du Canada prient pour qu’il soit le charme.

READ  Le nouveau médecin de Brittany Murphy dit qu'elle souffrait "tellement" avant sa mort

Inscription pour les bulletins d’information sur l’art et le style de vie du Globe pour plus d’actualités, d’articles et de conseils dans votre boîte de réception.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here