Pas de prison pour l’homme qui a agressé cinq policiers

Photo par Helen Lyons / The Brussels Times

L’homme qui a blessé cinq policiers à Molenbeek-Saint-Jean lundi sera placé sous surveillance électronique avec un bracelet à la cheville au lieu de purger sa peine de prison, a confirmé mercredi le parquet de Bruxelles.

L’homme, identifié comme Karim K., est accusé de voies de fait et de coups pour incapacité de travailler contre des policiers, résistance non armée et menaces.

L’incident s’est produit lundi matin, vers 10h00, à l’angle de la chaussée de Gand et de la rue Alphonse Vandenpeereboom à Molenbeek-Saint-Jean.

Un agent moto est allé contrôler le véhicule de l’homme car il avait commis une infraction au code de la route.

Lors du contrôle routier, il est apparu que les papiers du véhicule n’étaient pas en règle, ce qui a conduit l’agent à entamer la procédure de saisie du véhicule.

Karim K. a résisté et le policier a demandé l’aide d’autres équipes, mais K. a ensuite attaqué le policier à l’aide d’un cric.

Une équipe antivol venue à la rescousse a finalement réussi à intercepter l’homme sur la Gentsesteenweg.

Trois policiers ont été transportés à l’hôpital avec des blessures graves, mais ont pu quitter l’hôpital après avoir été soignés.

Deux autres policiers n’ont été que légèrement blessés, mais les cinq policiers sont considérés comme temporairement incapables de travailler.

« L’enquête sur les faits se poursuit maintenant », a déclaré le procureur de Bruxelles, ajoutant qu’elle inclura l’analyse des images des caméras de surveillance de la région.

En attendant, Karim K. devra se présenter devant la Chambre de Bruxelles dans les cinq jours, où elle décidera s’il confirme ou non l’assignation à résidence.

READ  La star française Ousmane Dembele dans la tempête du racisme après avoir "se moqué des Asiatiques" dans une vidéo divulguée

Le Brussels Times

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here