Son nom en anglais suggère qu’il aurait appartenu à la communauté anglaise dynamique de Lot. Cependant, Morgan Keane, de nationalité française, est un pur natif du département. Le 2 décembre, alors qu’il coupait du bois près de chez lui, le jeune homme a été tué d’une balle dans la poitrine après qu’un chasseur l’ait pris pour du gibier à Calvignac (Lot).

Morgan, surnommé «Moggy» par ses proches, est né à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron). Il a passé la majeure partie de sa vie dans le Lot, où il a vécu dans la maison de ses parents récemment décédés. Son père, d’origine britannique, et sa mère française, de la région de Cajar, s’étaient installés ensemble dans la région il y a plusieurs décennies.

Calvignac, ce jeudi. L’entrée du chemin menant à la maison de Morgan Keane. LP / Bartolomé Simon

Morgan a vécu des emplois occasionnels. Avec son jeune frère, âgé de 22 ans, ils étaient occupés à réparer l’ancienne cabane. Difficile d’accès, il se situe sur les rives du Lot au bout d’un chemin boueux, à proximité de la localité de La Garrigue. Une maison de campagne avec une porte et des volets bleus, ce qui donne l’impression de tomber en ruine. À l’opposé de l’imposant bâtiment du voisin, un gîte avec piscine.

“Je me souviens particulièrement de son large sourire et de sa gentillesse”

Les deux garçons n’ayant pas de voiture, le boulanger de Cajarc est venu directement leur apporter du pain pendant leur enfermement. Il reconnut l’itinéraire “Keane” depuis sa curieuse caravane écrasée. Nous longeons une prairie où se déchaînent quelques moutons et des champs où se pratiquent les coups.

READ  l'appel à manifester samedi ne concerne pas Paris

LIRE AUSSI> Morgan, 25 ans, tué par un chasseur dans le Lot: trop de tragédies pour lutter contre la chasse

Les meilleurs amis de “Moggy” forment désormais un clan autour de son petit frère, présent dans la maison pendant le drame. Ils ne voulaient pas parler. “C’était un peu de style tricheurmais discret “, se souvient un jeune homme de Cajarc. D’aspect élancé, mesurant 1,90 m, Morgan n’a pas hésité à aider aux travaux ménagers.

Calvignac.  Morgan Keane devant son domicile.  DR
Calvignac. Morgan Keane devant son domicile. DR

«Je me souviens particulièrement de son large sourire et de sa gentillesse, souligne Laurent, caviste à Cajarc. Parfois, il venait prendre une bouteille avant le dîner. Les sorties ici se déroulent principalement entre elles, je l’ai donc vu débarquer avec ses amis avant les repas. Des gars calmes qui n’ont dérangé personne. Pour le village, c’est une tragédie. Ce n’est pas vrai. “

Bulletin Essentiels du matin

Un tour de l’actualité pour commencer la journée

Morgan Keane a étudié à Cajarc (Lot), à six kilomètres de Calvignac. Il y vécut plusieurs années dans différentes maisons. “J’ai lu partout qu’il était anglais, c’est faux, il ne parlait même pas anglais!” Il l’apprend », corrige un habitant du village.

Il aimait l’art, les festivals, la musique et les fêtes avec sa bande d’amis de Cajarc. Pour aider son petit frère à financer les funérailles, ses proches ils ont jeté un pot qui a levé près de 20 000 euros en une semaine. Le gang s’est notamment rencontré au restaurant Moorea, qui surplombe les rives du Lot. Sur son compte Facebook, il y a une photo de Morgan assis sur le ponton Cajarc sur les rives du Lot. Presque au même endroit ce mercredi, des bougies et des bouquets de fleurs ont été déposés sur une stèle. En mémoire de “Moggy”.

READ  Suivi attendu - 2021: attentes, phénomènes et tendances