Tripoli accuse la Belgique d’avoir tenté de confisquer des avoirs libyens – Guide pour expatriés en Belgique

Le chef du gouvernement d’union nationale libyen a accusé mercredi la Belgique de vouloir confisquer les avoirs de son pays, gelés par les Nations unies depuis 2011.

« Nous avons un problème avec la Belgique », a déclaré le Premier ministre Abdulhamid Dbeibah lors d’un conseil des ministres.

« Les autorités belges (…) tentent à nouveau de saisir des fonds libyens en Belgique. »

Il a déclaré que la Belgique avait demandé l’autorisation du Comité des sanctions du Conseil de sécurité de l’ONU pour saisir les fonds.

Le CSNU a placé les avoirs étrangers de la Libye sous séquestre lors du soulèvement du pays en 2011 contre le dictateur de longue date Mouammar Kadhafi pour éviter un éventuel vol.

Le régime de Kadhafi avait constitué un vaste portefeuille d’actifs à travers le monde, dont environ 14 milliards d’euros (15 milliards de dollars) en Belgique.

Sa chute et ses assassinats par les rebelles ont déclenché des années de différends juridiques entre ces États et la Libye.

Les fonds en Belgique font l’objet d’un litige qui implique également le prince belge Laurent, frère du roi Philippe.

Le prince a demandé une compensation à la Libye après que son association caritative, le Global Sustainable Development Trust, ait investi des dizaines de millions d’euros dans un projet de reboisement qui n’a jamais abouti en raison de la chute de Kadhafi.

« Je demande à la Belgique de respecter la Libye », a déclaré Dbeibah.

« Nous voulons protéger et défendre notre argent ».

Il a indiqué qu’une délégation libyenne se rendra à Bruxelles pour tenter de résoudre le problème.

READ  Le capitaine Hazard prêt à emmener la Belgique au Qatar

La Libye possède les plus grandes réserves prouvées de pétrole d’Afrique, mais une décennie de conflit a laissé nombre de ses citoyens dans la pauvreté et a créé une crise de liquidité permanente.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here