“ Un très bon bizarre ”: Israël renonce à la commande de masques COVID d’extérieur

Les Israéliens se sont promenés à découvert dimanche après que l’ordre de porter des masques à l’extérieur a été levé dans un autre pas vers une normalité relative grâce à la vaccination de masse du pays contre le COVID-19.

Avec environ 81% de citoyens ou résidents de plus de 16 ans, la tranche d’âge éligible à Pfizer / BioNTech (PFE.N), (22UAy.DE) vaccin en Israël – ayant reçu les deux doses, les infections et les hospitalisations sont en forte baisse.

Mais l’entrée d’étrangers est encore limitée et les Israéliens non immunisés revenant de l’étranger doivent s’auto-isoler, car des variantes du virus pourraient contester le vaccin. En savoir plus Le ministère de la Santé a déclaré avoir détecté sept cas d’une nouvelle variante indienne en Israël, dont l’activité était en cours d’évaluation.

“Nous menons actuellement le monde pour sortir du coronavirus”, a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu aux journalistes. “(Mais) nous n’avons pas encore fini avec le coronavirus. Il peut revenir.”

L’utilisation forcée par la police de masques de protection extérieurs, ordonnés il y a un an pour des activités non exercées, a été éliminée. Mais le ministère de la Santé a déclaré que l’exigence s’appliquait toujours aux espaces publics intérieurs et a exhorté les citoyens à garder des masques à portée de main.

“Respirer librement” a lu le titre de couverture du journal à grand tirage Israel Hayom.

«Être sans masque pour la première fois depuis longtemps semble bizarre. Mais c’est vraiment bizarre», a déclaré Amitai Hallgarten, 19 ans, alors qu’elle prenait un bain de soleil dans un parc. “Si j’ai besoin d’être masqué dans la maison pour en finir avec ça, je ferai tout ce que je peux.”

READ  Le gouverneur nigérian annonce la libération de 279 étudiantes kidnappées

Les jardins d’enfants israéliens, les élèves du primaire et du secondaire étant déjà de retour en classe, les élèves du collège qui étaient restés à la maison ou fréquentés sporadiquement sont retournés aux programmes prépandémiques.

Les enseignants ont reçu pour instruction de continuer à ventiler les salles de classe et de maintenir des distances sociales pendant les cours et les pauses. Les activités parascolaires telles que les théâtres pour enfants restent interdites.

“Il s’agit toujours d’une population non vaccinée (enfants de moins de 16 ans) que nous voulons protéger”, a déclaré Sharon Alroy-Preis, un responsable du ministère de la Santé, à la radio de l’armée israélienne.

Israël compte les Palestiniens de Jérusalem-Est parmi ses 9,3 millions d’habitants et y a administré les vaccins.

Les 5,2 millions de Palestiniens en Cisjordanie occupée et dans la bande de Gaza islamiste contrôlée par le Hamas ont reçu des approvisionnements limités en vaccins fournis par Israël, la Russie, les Émirats arabes unis, le programme mondial de partage de vaccins COVAX et la Chine.

Nos standards: Principes de confiance de Thomson Reuters.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here