Van Dijk n’est pas hanté par le cauchemar des blessures à l’approche du premier tournoi majeur

Le défenseur de Liverpool Virgil van Dijk insiste sur le fait qu’il n’est pas hanté par le chagrin de sa blessure à l’Euro 2020 alors que le compte à rebours de sa première Coupe du monde commence.

Le capitaine néerlandais, dont le pays ne s’est pas qualifié pour la Russie en 2018 a suivi un sort similaire pour le Championnat d’Europe deux ans plus tôt, n’a pas encore disputé de tournoi majeur.

Une blessure au genou lors d’un derby du Merseyside en octobre 2020 a fait qu’il a raté l’Euro 2020 retardé par Covid, donc, à l’âge de 31 ans, le Qatar pourrait potentiellement être sa seule chance de participer à une Coupe du monde.

Mais le Néerlandais n’a pas de soucis pour les deux prochains mois et ne reculera certainement pas dans les matchs de club dans le but de préserver son avenir immédiat.

« Je ne peux parler que pour moi et je ne m’inquiéterais pas pour moi », a déclaré Van Dijk, qui dirigera son pays lors des matches de la Ligue des Nations contre la Pologne et la Belgique la semaine prochaine.

« Je veux y aller mais être prêt, à mon avis, ce n’est pas se concentrer, espérons-le, ne pas se blesser, c’est juste continuer à jouer, se mettre en forme, rester en forme et passer un bon moment.

« Si vous y réfléchissez (se blesser), je pense que vous allez avoir des problèmes à mon avis.

« Ce n’est que match par match et cela inclut le football international. Pour moi, c’est deux matchs contre la Pologne et la Belgique et puis il y a Brighton, donc ça va être l’objectif. Je ne me concentre pas sur ce qui se passe en novembre. »Van Dijk a passé 10 mois sur la touche après qu’un tacle du gardien d’Everton England Jordan Pickford s’est rompu les ligaments du genou.

READ  MotoGP: Marc Marquez reste hospitalisé pour infection

Il est de retour pour le début de la saison 2021-22 et, malgré les inquiétudes quant à la rapidité avec laquelle il retrouverait son meilleur niveau, a eu un impact immédiat et a été un élément clé de la course à un quadruplé sans précédent qui a vu Liverpool remporter la FA. et Carabao Cups, atteindre la finale de la Ligue des champions et mener la course au titre jusqu’aux 15 dernières minutes de la saison.

Les débuts de Liverpool cette année ont été balbutiants avec deux défaites – déjà la moitié de ce qu’ils avaient en 63 matchs la saison dernière – et trois nuls en huit matchs.

La forme des joueurs, y compris celle de Van Dijk, a été inexacte, mais le défenseur central ne pense pas que la perspective de la Coupe du monde à venir à la mi-saison en soit la raison.

« Pas du tout, pas du tout. Je peux vous assurer que ce n’est absolument pas le cas », a-t-il ajouté.

« Nous ne sommes pas en situation pour cela. Je comprends, à cause du début que nous avons eu, tout le monde cherche « Pourquoi? » car la différence (par rapport à la saison dernière) est trop grande, mais je peux vous assurer que ce n’est certainement pas une des raisons.

« Vous vous concentrez sur le jeu à ce moment-là et c’est définitivement ce que nous faisons. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here