Voici le premier des nouveaux véhicules électriques 800 volts de Hyundai: Ioniq 5

Mardi matin en Corée, Hyundai a présenté son tout nouveau véhicule électrique à batterie. L’entreprise a résisté à la tentation de démarrer un SUV explosif comme le GMC Hummer renaissant de General Motors ou une belle berline comme la Porsche Taycan, bien qu’ils soient tous les deux en préparation. Au lieu de cela, la marque Ioniq se lancera avec la voiture la plus recherchée, le multisegment intermédiaire. Dans ce cas, un crossover magnifiquement stylé appelé Ioniq 5, qui sera également le premier BEV à utiliser Hyundai nouvelle architecture E-GMP.

Le stock Ioniq 5 ressemble remarquablement à son prédécesseur, la 45. À première vue, il semble canaliser la beauté carrée des trappes chaudes de la fin des années 1980. Mais ne vous laissez pas berner par les proportions; il est à peu près de la même taille que le multisegment RAV4 le plus vendu de Toyota. Les grandes roues de 20 pouces et les porte-à-faux avant et arrière courts dissimulent un empattement de 118 pouces (3000 mm) qui se traduit par des acres d’espace intérieur pour les occupants.

En plus de l’abondance d’espace et du sol plat, l’intérieur réserve une autre surprise. La console centrale peut reculer jusqu’à 140 mm (5,5 pouces). Cela donne aux occupants avant la possibilité de laisser l’autre côté de la voiture, tout en donnant aux passagers arrière l’accès au stockage de la console, aux ports USB et au chargeur sans fil.

Les sièges avant s’inclineront au besoin, y compris en soulevant un repose-pieds, bien que le siège du conducteur ne le soit évidemment pas pendant que la voiture est en mouvement. Et Hyundai affirme avoir rendu ces sièges avant 30% plus minces que ses sièges ordinaires, une fois de plus pour augmenter l’espace à l’arrière. Les sièges arrière se déplacent également d’avant en arrière, glissant vers l’avant de 5,2 pouces (135 mm) pour augmenter la capacité de chargement.

À mesure que la tendance se développe, il y a une utilisation intensive de matériaux durables tels que les bouteilles en PET recyclées et les fibres naturelles utilisées dans les intérieurs.

Deux packs de batteries, deux propulseurs

Nous nous sommes habitués aux nouveaux BEV équipés de batteries énormes, mais les spécifications du groupe motopropulseur de l’Ioniq 5 témoignent de la confiance de Hyundai en ce qui concerne l’efficacité de l’autonomie électrique. Deux packs sont disponibles: 58kWh ou 77,4kWh (72,6kWh dans les régions autres que les États-Unis). Et il existe deux options de transmission: propulsion arrière, avec un seul moteur de 160 kW (215 ch), 350 Nm (258 lb-pi); ou transmission intégrale, avec une puissance totale de 173 kW (231 ch) avec la plus petite capacité de batterie ou 225 kW (301 ch) avec le plus grand pack. Quelle que soit la taille du boîtier, la traction intégrale Ioniq 5 produit 605 Nm (446 lb-pi).

En conséquence, les performances devraient être vives plutôt qu’époustouflantes, avec une vitesse de 0 à 62 mph (100 km / h) allant de 5,2 à 8,5 secondes selon la configuration. Hyundai ne nous a donné qu’une estimation de l’autonomie du RWD plus la configuration de 72,6 kWh, qui atteindrait 470 à 480 km (292 à 298 miles) sous le régime de test WLTP.

Comme les BEV susmentionnés de GMC et Porsche, l’Ioniq 5 utilise une architecture électrique de 800 V, ce qui signifie entre autres qu’il est capable de charger extrêmement rapidement, de 10 à 80% d’état de charge en seulement 18 minutes lorsqu’il est connecté à un courant continu de 350 kW. chargeur rapide. Les chargeurs CC de quatre cents volts sont plus courants, mais la technologie intelligente de l’Ioniq 5 signifie qu’il peut également les utiliser – le moteur et l’onduleur gèrent le double de la tension pour s’adapter à la batterie.

Et bien que les fonctions de véhicule à réseau ne soient pas encore prises en charge (ni par les véhicules ni par le réseau), l’Ioniq 5 est équipé d’un véhicule à charger, également connu sous le nom de capacité à fonctionner comme une source d’alimentation CA à distance jusqu’à 3,6 kW, via le port de charge externe ou un port V2L situé sous les sièges arrière.

L’Ioniq 5 entrera en production cette année et les livraisons aux États-Unis devraient commencer à l’automne. Elle sera suivie de la berline Ioniq 6 (basé sur l’extraordinaire voiture concept Prophecy) puis le Ioniq 7, un grand SUV électrique.

Image de liste de Hyundai

READ  Première rencontre après le différend sous-marin

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here