Bowie Doc part pour le festival du film

Publié le: Modifié:

Cannes (France) (AFP) – Un documentaire intense sur David Bowie a ravi les fans du Festival de Cannes, qui vit une année crue pour les mélomanes.

« Moonage Daydream » du documentariste américain Brett Morgen est un tour de force à travers la créativité audacieuse de l’icône pop qui a influencé la musique rock comme peu d’autres.

Ce n’est pas le seul documentaire musical du festival, qui a également créé « Jerry Lee Lewis: Trouble in Mind » sur le légendaire rock’n’roller.

Le film a été réalisé par Ethan Coen, la moitié du duo de cinéastes bien-aimés des frères Coen.

Les deux documents évitent les têtes parlantes des experts en faveur d’une expérience plus immersive.

« Je me fiche de ce que disent les experts », a déclaré Coen à l’AFP lors du festival.

« Jerry Lee est un artiste, donc je veux voir la performance, pas ce que pense un expert. »

« follement créatif »

Au moment de sa mort en 2016, Bowie avait vendu plus de 100 millions de disques, de son premier single « Space Oddity » à son dernier album « Blackstar », sorti quelques jours avant sa mort.

Il y avait une énorme quantité de clips, d’enregistrements, d’interviews, d’écrits, de performances cinématographiques et d’œuvres d’art de l’artiste – cinq millions d’objets en tout – que Morgen a parcourus pour produire un patchwork fascinant de sons et d’images.

Le réalisateur Brett Morgen a organisé une fête personnelle sur le tapis rouge avec quelques mouvements de danse endiablés PATRICIA DE MELO MOREIRAAFP

« Ce n’est pas une biographie », a déclaré Morgen à l’AFP. « Le film est censé être sublime, kaléidoscopique et en quelque sorte vous laver. »

READ  De la hanche au carré : le décolleté d'Anne Boleyn inspire les défilés | Mode

Ayant vu « presque toutes les images existantes de David Bowie, je suis plus étonné de lui aujourd’hui qu’à n’importe quel moment », a déclaré Morgen.

Il y avait une tentation d’appeler simplement son film « Bowie », mais il a résisté, car « il n’y a pas de Bowie définitif ».

Les critiques sont ravis, avec The Telegraph qualifiant Moonage Daydream de « extrêmement créatif » et The Guardian, dans une critique cinq étoiles, disant que c’était « une épiphanie-slash-freakout qui change de forme… un montage de célébration glorieux ».

Elvis est en route

Ce n’est pas toute la musique qui arrive à Cannes, qui prépare également mercredi la première mondiale d' »Elvis », le nouveau biopic du maître technicolor australien Baz Luhrmann.

Le film met en vedette le nouveau venu Austin Butler dans le rôle principal, avec Tom Hanks dans le rôle de son tristement célèbre manager, le colonel Tom Parker.

L’édition de l’année dernière était également pleine de musique, ouvrant avec la comédie musicale décalée « Annette » du duo pop de Los Angeles Sparks, et présentant un documentaire salué sur The Velvet Underground par le réalisateur culte Todd Haynes et un biopic sur Céline Dion.

Ethan Coen a dit qu'il était attiré par le
Ethan Coen a déclaré qu’il était attiré par « plus grand que nature » Jerry Lee Lewis CHRISTOPHE SIMONAFP

Cannes a également été la rampe de lancement de « Amy » sur la vie tragiquement courte de la chanteuse Amy Winehouse, qui a fait ses débuts en 2015 avec des critiques élogieuses.

Plus largement, c’est une sorte d’âge d’or pour les documentaires musicaux, car le genre s’éloigne des films simplistes et adorateurs de héros du passé vers des œuvres plus innovantes.

READ  Les stars s'alignent alors que 2 nominés aux Oscars mettent en vedette des joueurs de 93 ans

Coen a déclaré qu’il avait été stupéfait par certains documentaires récents, notamment « Get Back », la reconstruction méticuleuse des images du dernier concert des Beatles du réalisateur du Seigneur des Anneaux, Peter Jackson.

Bowie au Festival de Cannes en mai 1983
Bowie au Festival de Cannes en mai 1983 RALPH GATTIAFP / Numéro

« Les Beatles étaient fantastiques. Je n’en ai jamais eu assez même si ça a duré sept heures », a déclaré Coen.

« Mais c’est comme n’importe quoi – des livres ou des films – il y en a de bons et beaucoup de mauvais. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here