Ecosse : la qualification pour la Coupe du monde est « une chance incroyable » de faire progresser le football féminin

L’Ecosse a un barrage en février pour une place à la Coupe du monde de l’année prochaine

Le chef écossais du rugby, Mark Dodson, a déclaré que l’équipe nationale avait « une chance incroyable » de faire progresser le jeu féminin en Écosse en se qualifiant pour la Coupe du monde.

L’Ecosse affrontera le Kazakhstan ou la Colombie lors d’un match de barrage unique à Dubaï le 25 février pour une place dans le tournoi de l’année prochaine en Nouvelle-Zélande.

« Il ne sert à rien de sous-estimer cela », a déclaré Dodson.

« C’est un match énorme pour notre équipe féminine.

« Ce serait un coup de pouce fantastique pour le jeu à travers l’Écosse, pour le jeu féminin en particulier, pour nous d’accéder à cette Coupe du monde. »

Dans l’état actuel des choses, les meilleures joueuses écossaises doivent jouer au rugby en club en Angleterre ou au-delà.

Dodson veut atteindre un stade où les meilleurs talents écossais peuvent être retenus dans un club professionnel sous les auspices de la SRU.

« Si vous regardez différents tremplins dans le football féminin en général, nous en avons quelques-uns qui n’existent pas et nous devons les mettre en place », a-t-elle déclaré.

« L’une est une équipe professionnelle où nos joueuses peuvent jouer. Une autre est les centres d’entraînement régionaux et le développement plus approfondi des ligues à travers l’Écosse. Celles-ci sont abordées dans la stratégie féminine mondiale que Gemma Faye dirige pour nous. .

«L’une des autres choses dont nous parlons déjà avec RFU est de se tourner vers une autre équipe de professionnels dans leur configuration professionnelle lorsqu’ils ont besoin de franchises en 2022/23.

« J’ai parlé à Bill Sweeney de RFU pour m’impliquer et en savoir plus sur ce processus. »

READ  La Serbie risque de quitter la finale de la Coupe Davis

« Il faut une troisième équipe masculine pour concourir »

Avant de quitter son poste de directeur du rugby en 2019, Scott Johnson a suggéré que le rugby écossais pourrait avoir besoin de chercher à réintroduire une troisième équipe masculine professionnelle pour donner aux jeunes joueurs plus d’opportunités d’atteindre le niveau supérieur.

« Pour être finalement compétitifs, nous avons besoin d’une troisième équipe professionnelle, mais il y a de grandes parties de complexité à cela », a déclaré Dodson.

« Où joueraient-ils? Ils devraient avoir accès à l’URC. Il faudrait trouver un endroit pour jouer, trouver les finances sur une période de plusieurs années pour permettre à cette troisième équipe de prospérer. Toutes ces choses sont, pour le moment post-Covid, problématique.

« Mais en principe, d’un point de vue stratégique, c’est quelque chose à atteindre. Je le considère comme quelque chose entre 2025 et 30 que nous devrions commencer à examiner correctement, à moins que quelque chose d’approprié ne se produise entre-temps. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here