Les amateurs de soccer de Winnipeg sont étonnés de voir le Canada à la Coupe du monde masculine, plusieurs pour la première fois

Les amateurs de soccer canadiens à Winnipeg ne se sont pas plaints des efforts de l’équipe nationale masculine de soccer, seulement du résultat.

Les fans ont rempli le King’s Head Pub mercredi après-midi pour voir le retour du Canada à la Coupe du monde masculine de la FIFA – 36 ans après la seule apparition du pays – juste pour regarder La Belgique, deuxième du classement, s’est imposée 1-0 au Qatar.

Malgré l’ouverture du groupe F avec une défaite, les partisans étaient ravis de voir le Canada revenir sur la plus grande scène du sport.

« C’est incroyable d’être à la Coupe du monde », a déclaré Jane Preston à CBC News.

Preston a regardé l’un des éliminatoires du Canada pour la CONCACAF contre le Costa Rica en 1986. Il a dit qu’il y avait plus de partisans costaricains à Toronto pour ce match que de partisans canadiens.

Preston pense que la plus grande différence entre hier et aujourd’hui est le soutien dont bénéficie l’équipe.

Les partisans canadiens profitent de l’ambiance d’avant-match avant le match du groupe F de la Coupe du monde masculine de la FIFA entre la Belgique et le Canada au stade Ahmad Bin Ali de Doha, au Qatar, mercredi. (Matthias Hangst/Getty Images)

Il pensait que le Canada, classé 41e, repartirait avec une victoire bouleversée sur les Belges, mais était heureux de participer à la fête de la montre avec son fils Tanner.

« Je n’ai jamais vu un match de Coupe du monde avec le Canada auparavant, alors c’est incroyable », a déclaré Tanner.

Il n’était pas le seul à voir le Canada participer à la Coupe du monde pour la première fois.

Karl Giersch a grandi en jouant au football et a déclaré que le sport a toujours fourni des opportunités de créer des liens et de nouer des amitiés.

« Je suis super puissant. J’adore regarder les sports », a déclaré Giersch. « Voir Équipe Canada sur le terrain m’a fait monter les larmes aux yeux. »

Bram Klassen, élève de quatrième année, a été retiré de l’école pour pouvoir regarder le match Canada-Belgique avec son père.

« Pour moi, c’est une fois dans ma vie de le regarder », a déclaré le garçon de neuf ans.

Pour les élèves qui n’ont pas manqué la classe pour le match, Ankit Modha espère que les écoles leur donneront l’occasion de regarder le Canada jouer.

« J’espère que les écoles montreront cela aux enfants parce que c’est une génération plus âgée [of players] », a déclaré la mode.

Il aimerait être au Qatar mais a dit qu’il ne raterait pas le match pour rien.

Le Canadien Atiba Hutchinson décoche un tir qui passe à côté lors de la défaite 1-0 du Canada face à la Belgique mercredi. (Julian Finney/Getty Images)

Le Canada a subi des défaites contre la France, la Hongrie et l’Union soviétique lors de ses débuts en Coupe du monde en 1986, et malgré son échec à marquer un but contre la Belgique, Modha croit que l’avenir du Canada dans le sport s’annonce brillant.

« J’ai hâte de voir les joueurs progresser et le Canada en tant que pays progresser dans le football », a-t-il déclaré. « Je pense que nous avons ce qu’il faut pour être l’un des meilleurs pays. »

Les Canadiens ont eu une occasion en or de marquer leur premier but en Coupe du monde et de prendre les devants à la dixième minute, mais la tentative de penalty d’Alphonso Davies a été contrecarrée par le gardien belge Thibaut Courtois. Le Canada a obtenu le penalty après que Yannick Carrasco ait été réservé pour le handball.

Le gardien belge Thibaut Courtois a stoppé mercredi le penalty de l’attaquant canadien Alphonso Davies en début de première mi-temps. (Nathan Denette/La Presse Canadienne)

Le Canada a dominé le match pendant une grande partie de la première demie, mais Michy Batshuayi a stoppé l’élan canadien en marquant pour la Belgique à la 44e minute. Il s’est levé comme le seul objectif du match.

Le supporter belge Josh Mebrat ne pensait pas que le choix de Davies, 22 ans, de tirer le penalty était une erreur, mais pense que l’expérience de la Belgique a fait toute la différence dans le match.

« Le Canada, en fin de compte, n’a pas cette expérience de la Coupe du monde qu’il espère avoir cette fois-ci », a déclaré Mebrat.

Il croit que le Canada est la deuxième meilleure équipe du groupe F, bien qu’il soit loin derrière les membres du groupe, la Croatie (12e) et le Maroc (22e) au classement mondial de la FIFA.

Après une dure défaite contre la Belgique, deuxième, Mahith Gamage croit que le Canada ne devrait pas être sous-estimé lors de ses deux derniers matchs de la phase de groupes.

L’amateur de soccer canadien Mahith Gamage croit que le Canada est négligé à la Coupe du monde, mais pense qu’il a encore confiance après avoir perdu son match d’ouverture. (Radio Canada)

« Nous sommes les outsiders dans chaque match auquel nous jouons », a-t-il déclaré. « Ce que cette équipe nous a montré en qualifications, c’est qu’elle fait des merveilles. Elle peut faire ce qu’elle veut, donc la qualité est là.

« Ils ont confiance en l’entraîneur. C’est tout ce dont ils ont besoin. »

Les Canadiens chercheront à trouver le fond du filet lors de leur prochain match, qui aura lieu contre les finalistes de la Coupe du monde 2018, la Croatie, à 10h dimanche. Le dernier match de la phase de groupes aura lieu contre le Maroc à 9h00 le 1er décembre.

Les fans de soccer du Manitoba se rassemblent pour un match historique de la Coupe du monde

De nombreux partisans canadiens n’étaient même pas en vie lors de la dernière participation des Voyageurs à la Coupe du monde.

READ  St Patrick's Athletic annonce un partenariat pour aider à développer les talents au Pakistan

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here