Les voyageurs de retour qui ne passent pas le test seront punis par les vacances de Pâques

Samedi 6 février 2021

Au plus tard le 1er avril, la police belge recevra les données nécessaires pour sanctionner les personnes qui doivent être testées pour Covid-19 mais refusent de le faire, comme les voyageurs de retour.

Le ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke a annoncé que la mesure avait été approuvée vendredi par les différentes régions de Belgique au sein du comité consultatif.

« Nous nous sommes mis d’accord sur un engagement sur les résultats: d’ici le 1er avril au plus tard, tout sera en place pour permettre des sanctions pour ceux qui doivent être testés et ceux qui ne le font pas », a-t-il déclaré, ajoutant que cela signifie lieu avant le début des vacances de Pâques.

Des données récentes de l’institution de santé belge Sciensano montrent qu’au cours de la première semaine de janvier, 40% (environ 15 000 personnes) des quelque 36 000 voyageurs de retour qui ont dû subir le test ne l’ont pas fait. Au cours des deux semaines suivantes, seuls 40% des voyageurs de retour en Belgique ont été testés.

Nouvelles connexes:

«Se tester, c’est se protéger, mais aussi protéger les autres. C’est une forme de solidarité », a déclaré Vandenbroucke.« Parfois, il faut montrer aux nombreuses bonnes personnes qui suivent les règles que la minorité qui ne suit pas les règles ne peut pas le faire sans engagement.

Bien que le ministre belge de la Justice Vincent Van Quickenborne ait annoncé le 19 janvier que sauter un test au retour d’une zone rouge entraînerait une amende de 250 €, les données de début février ont montré que les amendes n’avaient pas encore été annulées.

READ  L'UE est trop molle avec la Big Tech, la France et l'Allemagne se plaignent

Cependant, comme être testé à son retour en Belgique est un must, il devrait également être vérifié et appliqué, selon Vandenbroucke. « Et ceux qui enfreignent les règles doivent être sanctionnés. »

L’accord avec les ministres-présidents des différentes régions sur l’engagement de résultat signifie cependant que la police sera informée et pourra infliger des amendes.

« Pour vous dire la vérité, il n’est pas facile aujourd’hui de sanctionner des personnes qui reviennent de l’étranger mais qui ne sont pas testées, pour toutes sortes de raisons », a-t-il expliqué, ajoutant qu’il existe de nombreux problèmes techniques et juridiques.

Cela passe également par une sensibilisation. « Nous voulons également expliquer pourquoi il est important de passer le test », a déclaré Vandenbroucke. « Nous ferons de notre mieux pour convaincre les gens de cela et souligner son importance. »

Maïthé Less
Le Brussels Times

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here