Reprise des recherches sismiques sur le site géothermique de Balmatt en Belgique

Appareil de forage sur le site du projet Balmatt, Belgique (source : VITO)

Le VITO a relancé un programme de recherche sur le site géothermique de Balmatt en Belgique dans le but de comprendre les caractéristiques sismologiques de la ressource.

L’institut de recherche belge VITO a annoncé le cap d’un an depuis le redémarrage du programme de recherche dans la centrale de géothermie profonde du site de Balmatt en Belgique. Grâce à des essais de production et d’injection et à l’aide d’un réseau sismométrique détaillé, l’objectif de la recherche est de mieux comprendre les caractéristiques hydrauliques et sismologiques du bassin souterrain.

Le projet Balmatt s’est initialement arrêté à la suite d’une série de mini-séismes provoqués par la réinjection d’eau pompée dans les puits forés. Nous avions précédemment signalé que le conseil d’administration du VITO avait l’intention d’étendre le réseau de sismomètres avant de décider de redémarrer le projet géothermique.

En février 2021, la décision a été prise de redémarrer le projet. L’extension du réseau sismométrique a permis une investigation plus précise des causes des vibrations induites ainsi que des risques éventuels de vibrations perceptibles en surface.

D’autres améliorations incluent l’ajout d’une protection de tension pour absorber les conséquences d’une panne de courant et d’un système de maintien de la pression sur le puits d’injection.

Procédure de test

Les mesures ont été effectuées à l’aide d’un total de 16 sismomètres positionnés dans différentes positions et profondeurs de 30 mètres à 2 kilomètres. Cela était nécessaire pour déterminer plus précisément l’emplacement des tremblements de terre, détecter les vibrations de faible magnitude, mieux comprendre les mécanismes de la source et établir une relation magnitude-fréquence.

READ  L'Ukraine et la Belgique discutent d'opportunités commerciales

Les premiers tests ont eu lieu à partir du 20 avril 2021. Une pression d’injection maximale d’environ 90 bars a été atteinte, correspondant à un débit maximal de 25 mètres cubes par heure. La phase de test la plus récente et la plus longue a débuté en novembre 2021 et est toujours en cours à la mi-février 2022.

La source: VITO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here