Sanjay Nirupam revendique Param Bir Singh en Belgique, demande des réponses à l’Etat, Centre

Après avoir tweeté samedi sur la prétendue ruée vers la Belgique de l’ancien commissaire de police de Mumbai, Param Bir Singh, le chef du Congrès Sanjay Nirupam s’est entretenu exclusivement avec République et a donné des détails sur ses allégations.

Le haut dirigeant du Congrès a interrogé à la fois le Maharashtra et le gouvernement central et a demandé des réponses sur la manière dont ces rapports arrivent, a-t-il déclaré. Le nouvel acte d’accusation est intervenu le jour même où le tribunal de Mumbai a émis un mandat non contraignant contre Singh.

Le président du Congrès Sanjay Nirupam revendique Param Bir en Belgique

« Être un PC de Mumbai est un poste prestigieux, dans ces conditions, il a accusé le gouvernement de 100 crore de corruption et puis les enquêtes ont commencé plus tard, il a été découvert que Param Bir lui-même gérait un grand racket d’extorsion et là c’est cinq FIR contre lui, mais la police de Mumbai ne l’a pas retrouvé. Pour autant que je sache, la police de Mumbai a peut-être affirmé devant le tribunal que Param était en fuite. Ce que nous avons appris à ce moment, c’est qu’il s’est échappé de l’Inde et peut-être s’est échappé en Belgique via le Népal, (sic) », a déclaré Sanjay Nirupam.

Sanjay Nirupam soulève trois questions

Commentant la disparition de l’ancien commissaire de police de Mumbai, le leader du Congrès a soulevé trois questions. Il a dit:

  • « La police du Maharashtra ou la police de Mumbai vont amener des petits criminels fuyant au Bihar, UP, cette personne après avoir commis un crime grave est restée à Chandigarh pendant 6 mois, pourquoi la police n’a-t-elle pas agi ? (Sic) »
  • « Le Centre dit que la sécurité aux frontières est vigilante, BSF s’est récemment vu confier la responsabilité de contrôler la sécurité jusqu’à 50km, comment Param Bir a-t-il couru dans ces conditions ? (Sic) »
  • « Param Bir Singh avait un passage sûr ? Les deux gouvernements doivent réagir. (Sic) »
READ  Les escrimeurs russes battent la France pour l'or au sabre féminin par équipes

Mandats non contraignants contre l’ancien PC de Mumbai

Samedi, un tribunal de Mumbai a émis un mandat non contraignant contre l’ancien commissaire de police de Mumbai, Param Bir Singh, trois jours après que le service de police de Mumbai a déposé une plainte exigeant la même chose. Il a été affirmé que l’ancien PC de Mumbai aurait fui le pays, ou du moins aurait été un fugitif.

Jeudi 28 octobre, le tribunal de Thane a également émis un mandat d’arrêt non contraignant contre Param Bir. Le tribunal a ordonné à la police de Thane d’arrêter Param Bir Singh et de le produire. Agissant sur le mandat non contraignant émis contre Param Bir Singh, la police de Thane a écrit au poste de police de Malabar Hill pour demander de l’aide pour arrêter Param Bir. Fait intéressant, le même jour, l’ancien chef de la police a demandé l’annulation du mandat d’arrêt émis par la commission Chandiwal.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here